impactmontreal.com

On a de l’humour chez l’Impact de Montréal. Pour le lancement du nouveau maillot en vue de la saison 2016, le club montréalais a réalisé une vidéo dans laquelle il piège ses joueurs avec un faux modèle.

L’Impact de Montréal a ainsi filmé en caméra cachée une fausse présentation des nouveaux maillots effectuée auprès d’Hassoun Camara, Dominic Oduro et Cameron Porter. Leurs réactions sont hilarantes : « Vous êtes sérieux ? Ça va pas ou quoi ? » lâche Hassoun, « No F*** Way » dit Oduro, Porter, plus politiquement correct, va d’un « Ça ressemble au maillot d’entraînement. »

Ce petit tour a aussi été joué aux partisans de l’Impact depuis le début de l’année. L’Impact a orchestré plusieurs fuites du nouveau maillot sur les réseaux sociaux, Snapchat notamment, pour alimenter la machine à rumeurs. Le club s’est appuyé sur la présence active en ligne d’Hassoun Camara, Dominic Oduro et Cameron Porter qui ont dévoilé plusieurs images du nouveau design. Certains partisans ont aussi reçu des informations en « exclusivité » qu’ils se sont empressés de partager.

Quant au nouveau maillot, finalement dévoilé au Métropolis ce jeudi, il mérite sa place dans notre top 10 des maillots de l’Impact de Montréal. C’est le grand retour des bandes noires verticales. Une demande récurrente depuis 2013 ! Le tissu du maillot est légèrement scintillant notamment grâce à des lignes verticales argentées. Le drapeau québécois se situe au niveau du cou. On retrouve une mention du slogan « Tous pour gagner » à l’intérieur du chandail près du cœur. Les emblèmes de la Ville de Montréal figurent en bas du maillot. C’est sobre et efficace. L’ensemble de l’initiative provient du personnel de la boutique de l’Impact. Nous avons appris qu’ils se sont inspirés de la campagne marketing 2014 de l’Ajax d’Amsterdam. Sous la complicité d’Adidas, le département marketing du club hollandais avait piégé les coachs et les joueurs. Avec tout l’engouement qui accompagne la sortie d’un nouveau maillot, l’occasion était trop belle pour l’Impact de Montréal. 

Impact tweet



Commentez cet article