March Madness

Pour nous, à chaque année, lorsque la neige commence à fondre et que les gens sourient de nouveau au soleil, ça veut dire que le March Madness se pointe le bout du nez.

Parmi la série de petits moments que nous nous apprêtons à vivre, il y a cette saine compétition qui entoure nos prédictions pour le plus grand tournoi de basketball sur Terre, le March Madness.

Vous vous imaginez probablement les heures investies à compter et rassembler les statistiques, pour arriver à rédiger notre grille de prédictions (on vous suggère le modèle de CBS Sports, plus claire et concise). Dans les faits, Catherine a regardé en rafale la couverture des dernières semaines pour se faire une tête et a fait ses prédictions sur le coin d’une table au bureau entre deux bouchées de spaghate.

Renaud, lui, est né avec ce pouvoir de retenir entièrement toutes les statistiques utiles (ou pas), ce qui lui permet de rédiger le tout en un temps record, juste avant de prendre l’autobus.

Avant de s’enfiler des dizaines de matchs de basketball habillés en mou et d’être un peu trop émus par l’éternel One shining moment, nous vous offrons aujourd’hui notre petit guide pour préparer vos prédictions.

Le joueur à surveiller

Tyler Ulis

Le jeune Tyler Ulis ne cesse d’impressionner. Du haut de ses 5 pi 9 po et 160 lb, le meneur de jeu de l’Université du Kentucky est le David Desharnais de la NCAA. Catherine s’identifie beaucoup à lui, car il a exactement sa morphologie (J’ai des gros os!).

De tout façon, qu’est-ce qui est plus inspirant qu’une histoire de petit bonhomme dans un sport de géants ?

L’équipe qui va gagner

Bracket président

 

Pour la première fois de l’histoire de notre vie commune, nous avons choisi la même équipe pour remporter le tournoi. Comme Tristan et Iseut, nous avons eu une vision : que les Jayhawks de Kansas allaient signer le quatrième championnat de leur histoire.

Depuis, le président américain Barack Obama a fait de même, sans doute pour conclure son mandat en beauté, lui qui a prédit le gagnant du tournoi à sa toute première année de mandat en 2009.

La déception

Depuis le début de la saison de basketball universitaire américain, nous ne souhaitions qu’une seule chose : que le comité de sélection donne une chance aux Hawks de l’Université Monmouth. Ils ne l’ont pas fait, et nous sommes évidemment atterrés.

Non pas pour le talent des ses joueurs, mais pour la créativité de ses réservistes.

Bon March Madness, tout le monde!



Commentez cet article