Vincent Éthier/rds

On ignore ce qu’il adviendra du défenseur Hassoun Camara, puisque l’Impact de Montréal a décidé de ne pas se prévaloir des clauses d’option de son contrat. Mais on l’aime, nous Hassoun.

Voici, donc, pourquoi il devrait rester avec nous pour l’éternité.

1) Hassoun veut chanter Ô Canada  

Le défenseur central français avait partagé publiquement en mars 2013 qu’il avait fait les démarches pour devenir résident permanent au Canada, un pre-réquis pour être naturalisé Canadien. Un membre du personnel de l’équipe nationale canadienne avait affirmé qu’il gardait un oeil sur notre Hassoun, qui n’a toutefois toujours pas de passeport canadien.

Prix de consolation: Wandrille Lefèvre a récemment porté les couleurs du Canada , un fier représentant de l’Impact au sein de la sélection nationale.

2) Il met des buts à 1 millions

Avant l’arrivée de Didier Drogba l’Impact de Montréal n’était pas une machine à viralité. Mais Hassoun Camara a atteint le million de vue grâce à un son but marqué dos au gardien des Rapids du Colorado, Clint Irwin. Ce geste est communément appelé une bicyclette mais comme Hassoun a les mains au sol, appelons ça un tricycle.

3) C’est un gars de vestiaire

Hassoun c’est un gars de chambre ! Toujours le mot pour rire ou pour rassurer. Le genre de gars qui colle tout le vestiaire. Il sait mettre l’ambiance.

4) Hassoun, c’est un monument

Hassoun était à l’Impact de Montréal avant l’ère de la Ligue majeure de soccer. Il était là avant qu’il y’ait des Bixi à Montréal, avant qu’il y ait des balançoires à Place-Des-Arts, avant qu’il y ait l’écran plus-que-géant au Centre Bell. Hassoun c’est un vétéran bien de chez nous.

Hassoun Camara, NASL

5) C’est un ambassadeur

Ouin, le défenseur français aurait un trop gros salaire, selon Twitter. C’mon guys, le numéro 6 de l’Impact est un ambassadeur au grand coeur pour la communauté montréalaise. Laissez faire votre Money Ball et rendez-nous Hassoun !



Commentez cet article