Mike Ribeiro (archive RDS)

Parfois, la vie nous gâte.

À quelques jours du début du Tournoi international de hockey Pee-Wee de Québec, nous avons fouiné dans les archives de RDS afin de dénicher quelques moments savoureux.

Seulement, nous n’avions pas idée à quel point les saveurs allaient exploser devant nous.

Retour vers 1994 avec, en vedette, un jeune Mike Ribeiro (14 ans) donnant ce qui est sans doute l’une de ses premières entrevues au Réseau des sports.

La suite est un moment anthologique que l’on décortique après la vidéo.

Alors, il dit quoi de bon l’ami Mike? En vrac …

Il faisait déjà peur à ses entraîneurs à l’époque.

Il maîtrisait déjà les onomatopées caractéristiques des joueurs de peu de mots dans la LNH (Ouan, ouep, oué)

Son équipe de choix : les Maple Leafs de Toronto. Pourquoi? Parce que l’uniforme est beau, évidemment.

On vous le demande sans rire : est-ce que le fait de choisir les Maple Leafs de Toronto est à l’origine des déboires qui surviendront plus tard dans la vie personnelle de Ribeiro? Était-il voué à l’échec à Montréal dès son enfance en raison de sa trahison partisane?

Poser la question c’est y répondre si vous voulez notre avis.

Et que dire de sa pilosité faciale, déjà embryonnaire même avant de voir sa première paire de seins.

Sacré Mike, tu n’as pas changé.

 



Commentez cet article