RouseyScreenshot

Ronda Rousey ne fait pas seulement parler d’elle dans l’Octogone de l’UFC.

Après son passage remarqué à l’émission d’Ellen DeGeneres plus tôt cette semaine, où elle a entre autre avouée avoir eu des idées suicidaires après sa première défaite en carrière, la tournée médiatique de l’ancienne championne de l’UFC se poursuit avec succès avec la sortie du magazine Sports Illustrated spécial maillot et ses films à venir cet été.

Cette semaine, sur le plateau de Jimmy Fallon, elle a donné une entrevue sympathique comme elle le fait souvent.

Mais, ce n’est pas ça le plus intéressant de l’histoire.

Avant la diffusion de l’émission, l’équipe de promotion lui a remis une photo pour qu’elle la partage sur les réseaux sociaux. Jusque là, rien d’anormal, c’est monnaie courante à la télé.

Le hic, c’est que Rousey n’avait pas remarqué que la photo avait été retouchée pour diminuer la grosseur de ses bras et les faire paraître plus sveltes, plus musclées. Elle s’est immédiatement tournée vers Instagram pour s’excuser auprès de ses fans.

TRADUCTION : Je dois m’excuser à tout le monde – on m’a envoyé une photo pour la partager sur les réseaux sociaux par l’équipe de Fallon qui a été modifiée pour que mes bras paraissent plus petits. Je ne dirais pas qui – je sais que ça a été fait avec des bonnes intentions mal placées – mais c’est à l’encontre de tout ce en quoi je crois et je suis extrêmement fière de tous les centimètres de mon corps. Je peux vous assurer que ça ne se reproduira plus. Je ne peux pas être plus dégoutté par la situation et j’espère que vous me pardonnerez. 

C’est quand même un jeu risqué que de modifier l’image d’une des femmes les plus populaires en ce moment pour la faire cadrer dans des standards esthétiques qu’elle s’efforce d’abattre au quotidien. Et par jeu risqué, on veut dire bêtise alarmante.

Qui fait ça encore en 2016 s’imaginer qu’on ne remarque pas? Le culte du corps, ça suffit.

Chapeau Ronda d’avoir dénoncer rapidement et publiquement la situation. #JournéeSansMaquillage pis toute.



Commentez cet article