201620nba

Cette fin de semaine, la NBA débarque à Toronto pour la présentation de son Match des étoiles et des festivités entourant l’événement, incluant les concours d’habiletés samedi soir et le fameux «Dunk Contest» remporté par Zach Lavine l’an passé. D’ailleurs, il sera là pour défendre sa couronne.

C’est quand même rare qu’une fête sportive ne tourne pas autour d’une patinoire au Canada et pour l’occasion, la NBA mets le paquet pour charmer les amateurs du nord de la frontière.

En commençant par cette vidéo hommage à Vince Carter lorsqu’il jouait avec les Raptors. Jamais Vinsanity n’aura mieux paru.

Ensuite, la BMO a lancé une petite campagne de pub astucieuse pour attirer l’attention sur les athlètes géants de la meilleure organisation de basket au monde.

Ensuite, qu’est-ce qu’on peut espérer à Toronto lors de la fin de semaine?

– Beaucoup (trop) de musique de Drake qui, ironiquement, brillera par son absence dimanche en raison des Grammy aux États-Unis. L’ambassadeur des Raptors sera l’entraîneur de l’équipe des célébrités vendredi et sûrement présent samedi, mais la cérémonie des Grammy se déroule à Los Angeles dimanche soir et le rappeur canadien sera sollicité pour l’événement.

– Un dernier tour de piste pour Kobe Bryant qui joue actuellement sa dernière saison dans la NBA.

- Beaucoup de joueurs étoiles, logiquement, et du basket très divertissant malgré l’absence d’enjeu.

– Un joueur étoile, Isaiah Thomas (à ne pas confondre avec Isiah Thomas des Pistons des années 80), mesurant moins de six pieds. Comme quoi tout est possible, même un homme «ordinaire» au pays des géants.

- Un spectacle de la mi-temps de Sting. Pas le lutteur, non-non, le chanteur très «hip et branché» Sting, tsé, The Police pis toute. Oui, lui.

– Deux joueurs des Raptors, Kyle Lowry et DeMar DeRozan, seront les favoris de la foule.

– Zach Lavine devrait voler le spectacle lors du concours de dunk, comme la saison dernière.

- Notre préféré, Dikembe Mutombo, sera sur place pour représenter la NBA et juste nous apporter du bonheur. Mount Mutombo est parfait.

Et en gros c’est ça. On va en reparler cette semaine, mais on est ben excités à l’idée d’avoir le Match des étoiles au Canada, si seulement une autre équipe que Toronto pourrait exister pour qu’on puisse les aimer encore plus.

À Montréal – si seulement on peut rêver, hein Denis? C’est toi qu’on regarde, lâche les Expos au peu, share da love.



Commentez cet article