1.  Avant de déménager à Montréal, huit éditions du Grand Prix du Canada ont eu lieu à Mosport Park, près de Toronto, et deux ont eu lieu à Mont-Tremblant. Selon la rumeur Thetford Go Kart est passé à un doigt d’accueillir l’événement en 1977, mais la FIA lui a préféré l’Argentine. On sait pas trop pourquoi.

2- Un pilote de F1 peut changer de vitesse entre 2800 et 4000 fois par course. Au Grand Prix du Canada, ça signifie un changement à chaque 1,3 secondes. Même une fille qui se prépare pour une date ne change pas de robe aussi souvent.

3- Avant d’être jugé conforme, le casque d’un pilote doit être en mesure de supporter des températures de 800oC pendant 45 secondes et arrêter des projectiles volant à 480 km/h. En cas d’attaque terroriste pendant une éruption volcanique, j’imagine.

4- À lui seul, le volant d’une F1 peut valoir près de 75 000 $. Pour le même prix, vous pouvez vous procurer 6 250 volants Mario Kart en plastique.

Ton choix, vraiment.

Ton choix, vraiment.

5- Un pilote de F1 dépense autant d’énergie dans une course qu’un coureur dans un marathon. Mais le pilote de F1 couvre sept fois plus de distance. Dans ta face, marathonien !

6- À Monaco, où le Grand Prix se déroule dans les rues de la ville, les F1 déplacent tellement d’air qu’on doit souder les bouches d’égout pour les empêcher de s’envoler.

C’est pour ça que vous ne verrez jamais de tortues ninja à Monaco.

Scène impossible à Monaco

Scène impossible à Monaco

7- Si les stations-services étaient équipées des mêmes boyaux à essence que les écuries de F1, faire le plein de votre voiture prendrait environ 4 secondes. Mais attendre après la madame qui comprend pas comment mettre sa carte dans la machine prendrait encore aussi longtemps.

8- Vous avez essayé tous les régimes et rien n’y fait ? Essayez la F1 ! En moyenne, les pilotes peuvent perdre jusqu’à 9 livres par course.

9- Dans des conditions pluvieuses, les pneus d’une F1 peuvent évacuer 250 litres d’eau par seconde, assez pour remplir un bain. On recommande donc de ne jamais suivre une F1 en vélo pendant une averse.

10. 32 pilotes ont perdu la vie au volant d’une F1 dans le cadre d’un Grand Prix, 7 autres lors de tests de route et 11 lors de courses hors-championnat. Toutefois, le bruit causé par un Grand Prix n’a encore tué aucun résident de Saint-Lambert.

Une résidente de St-Lambert

Une résidente de St-Lambert

11. En moyenne, les pneus d’une F1 sont bons pour environ 100 km. Donc pour faire la route Québec-Montréal, Lewis Hamilton aurait à changer de pneus deux fois.

12. Tous les pilotes de F1 redoutent le célèbre Mur du Québec du circuit Gilles-Villeneuve. Baptisé ainsi en raison du slogan touristique « Bienvenue au Québec » qui le surplombait jadis, on l’a renommé Mur des champions en 1999, alors que trois ex-champions du monde (Villeneuve, Hill et Schumacher) l’ont percuté lors de la même course.



Commentez cet article