Denis Coderre parle depuis des semaines de ramener une franchise du baseball majeur à Montréal. Peut-être que ça pourrait l’aider d’en savoir un peu plus sur le passe-temps favori des Américains…

1- Les Simpson ont inspiré le nom d’une équipe du baseball mineur. Dans un épisode, Homer découvre que le propriétaire des Isotopes de Springfield a l’intention de déménager l’équipe à Albuquerque. Alors quand une véritable équipe a été relocalisée dans la ville du Nouveau Mexique, les fans ont voté massivement pour la baptiser « Isotopes ». C’est quand même mieux que les « Milhouse d’Albuquerque ».

Isotopes-Simpson

2- En 1957, Richie Ashburn a claqué une fausse balle qui a atteint une spectatrice et lui a cassé le nez. Quelques minutes plus tard, Ashburn a claqué une autre fausse balle, atteignant une autre fois la même spectatrice alors qu’elle était évacuée sur une civière.

3- En 1999, Bobby Valentine, le gérant des Mets, a été expulsé d’un match. Une fois au vestiaire, il a enlevé son uniforme, enfilé un t-shirt de l’équipe et s’est collé une fausse moustache pour ensuite retourner à l’abri des joueurs incognito. La ruse n’a évidemment pas fonctionné et il a reçu deux matchs de suspension en plus d’une amende de 5 000 $.

Bobby Valentine

4- En 2013, Derek Jeter a fait en moyenne 269 841,27 $ par apparition au bâton. Mais y a rien là : Scott Gomez a fait 423 076,92 $ par point la même année. Tout est relatif.

5- Vous trouvez que les parties de baseball à la télé sont interminables ? C’est peut-être parce que sur les trois heures de diffusion, il ne se passe réellement quelque chose que pendant 18 minutes au total. Quoique même quand il se passe quelque chose, il ne se passe pas grand-chose…

6- Joel Youngblood est le seul joueur de l’histoire à avoir frappé un coup sûr pour deux équipes différentes en une seule journée. Un après-midi de 1982, après avoir frappé un simple de deux points dans l’uniforme des Mets, Youngblood a été informé qu’il venait d’être échangé aux Expos et qu’il devait immédiatement se rendre à Philadelphie, où les Montréalais affrontaient les Phillies le soir même. Inséré dans la formation en septième manche, Youngblood a frappé un simple à son unique présence au bâton. Grosse journée.

Joel Youngblood

7- C’est bien connu, les lanceurs sont rarement efficaces au bâton. Gaylord Perry, des Giants de San Francisco, était particulièrement médiocre, ce qui avait incité son gérant à affirmer que « l’homme [allait] marcher sur la lune avant qu’il ne frappe un circuit ». Il avait raison : Perry a claqué son premier circuit en carrière le 20 juillet 1969, à peine 20 minutes après que Neil Armstrong ait mis le pied sur la surface lunaire. On appelle ça avoir le sens du timing.

8- En 1996, l’acteur Charlie Sheen a acheté plus de 2 600 billets pour un match des Angels afin de hausser ses chances d’attraper un coup de circuit. Sheen et trois de ses amis se sont répartis dans la section pour couvrir plus d’espace. Aucun circuit n’a été frappé durant le match.

Charlie Sheen

9- Au baseball, le code vestimentaire des arbitres les oblige à porter des sous-vêtements noirs, au cas où leurs pantalons se déchireraient quand ils se penchent.

10- En 2006, Joel Zumaya a dû manquer trois matchs à cause d’une blessure au poignet, ce qui n’est pas inhabituel pour un lanceur. Le hic, c’est qu’il s’est infligé la blessure en jouant trop à Guitar Hero. Possiblement pendant la chanson « Everybody Hurts ».

Joel Zumaya

11- L’ancien propriétaire des Cubs de Chicago engageait jadis des nains pour vendre de la nourriture dans les estrades, pour ne pas obstruer la vue des spectateurs. On hésite entre ingénieux et insultant.

12- Harry Chiti, des Indians de Cleveland, est le seul joueur à avoir été échangé contre… lui-même ! Au départ, le receveur avait été échangé aux Mets contre « un joueur à être choisi plus tard ». Après 15 matchs plus qu’ordinaires, les Mets ont décidé que Chiti serait ce joueur, le renvoyant à son équipe d’origine. On peut faire ça avec Smith-Pelly ?

13- Babe Ruth est probablement le joueur le plus célèbre de l’histoire du baseball. Son secret ? Il mettait une feuille de chou sous sa casquette pour se garder au frais. Peut-être que perdre un peu de poids aurait pu aider aussi, Babe.

Babe Ruth



Commentez cet article