On se souvient qu’à l’aube de la première ronde des séries, j’avais imité EA Sports en  programmant mon propre faux simulateur de séries pour prédire l’issue de chacune des confrontations. Mettons que ça ne s’est pas passé exactement comme prévu… J’ai donc fait quelques ajustements à mes algorithmes. Alors voici, en primeur, ce qui va se passer dans la deuxième ronde des séries.

Canadiens vs Lightning

Incapables de percer la muraille Price, les joueurs du Lightning tentent par tous les moyens de déconcentrer le gardien étoile : de la circulation devant le filet, des contacts « involontaires », une poupée vaudou, un chien en ballounes, le bon vieux truc de « ta fly est ouverte »…

Rien n’y fait. Les Canadiens se sauvent avec la série en 5 matchs.

Rangers vs Capitals

Ovechkin décide, sur un coup de tête, de se faire refaire sa dent manquante. Il devient soudainement plus aérodynamique et la fraction de seconde gagnée l’aide à déborder plus facilement la défensive new-yorkaise.

Il fracasse le record de buts comptés en une seule ronde, transportant ainsi son équipe vers une victoire en 6 matchs.

Ducks vs Flames

Ayant facilement remporté leur série de premier tour en quatre matchs, les dirigeants des Ducks font appel à un consultant externe, un certain Gordon Bombay, pour ramener les joueurs sur terre. Prônant une approche axée sur un retour aux bases, celui-ci utilise des méthodes peu orthodoxes, comme remplacer la rondelle par des œufs ou ramasser les déchets devant le filet.

Et ça fonctionne : les Ducks l’emportent à nouveau en 4.

Blackhawks vs Wild

Après un blanchissage prometteur au premier match, le Wild s’effondre lorsqu’un scandale éclate dans le vestiaire : Zach Parise a poké la blonde de Jason Pominville sur Facebook. La confiance est brisée et la chimie n’opère plus au sein du premier trio.

Les Blackhawks gagnent facilement les 4 matchs suivants pour l’emporter en 5.



Commentez cet article