5

De plus en plus de joueurs se joignent à Colin Kaepernick dans sa non-participation à l’interprétation de l’hymne national américain, mouvement qu’il a commencé pour protester contre le biais racial des corps policiers.

Ces manifestations font l’objet de débats dans les médias sportifs, ce qui doit déranger la NFL.

Comme j’aime ça me mêler de ce qui me regarde pas, voici les cinq solutions que je propose à la ligue pour régler cette situation.

05

Arrêter de jouer l'hymne national

La tradition d’interpréter le Star-Spangled Banner lors d’événements sportifs remonte à 1918, à une époque où le patriotisme était plutôt de mise. La pratique s’est répandue à tous les sports, et elle est tellement intégrée à la routine du spectacle sportif qu’on ne remet plus en question son bien-fondé et le caractère arbitraire de cette injection de nationalisme dans le sport.

Peut-être qu’on devrait y réfléchir un peu : si on décidait du jour au lendemain de faire jouer l’hymne national avant la projection d’un film au cinéma, on se poserait des questions sur la logique sous-jacente à cette décision, surtout qu’il y a déjà trop de bandes-annonces et de publicités avant le film.

C’est pourtant une pratique courante en Inde!

Cette suggestion ne sera pas acceptée par la NFL, qui pourrait répondre que ça serait faire une concession aux manifestants, et que si on fait ça, « les terroristes ont gagné ».

Tant pis! J’ai d’autres idées…

04

Remplacer l'hymne national

Photo : youtube.com

Je comprends l’idée d’offrir au public une performance musicale avant la partie, ça donne le temps aux joueurs de se préparer mentalement et aux gens à la maison d’aller chercher des rafraîchissements avant le coup d’envoi. Mais on pourrait interpréter autre chose que le Star-Spangled Banner!

Par exemple, les Dolphins de Miami ont une « fight song » qui a fait l’objet d’un remix par T-Pain et Pitbull en 2009 et les Steelers ont une chanson officieuse de Wiz Khalifa.

Et les Panthers de la Caroline ont une chanson, graciseuseté de… un nobody qui est pas pire bon pour imiter le cri d’une panthère.

Ça vaudrait la peine d’essayer ça pendant au moins une semaine, ne serait-ce que pour voir la réaction des joueurs.

03

Rendre l'hymne plus spectaculaire

Si la NFL ne veut pas engager des rappeurs pour chanter les fight songs de chaque équipe, elle devrait au moins s’arranger pour que l’interprétation de l’hymne soit tellement divertissante qu’on ne prenne même pas la peine de remarquer si certains joueurs sont debout ou assis pendant 90 secondes.

En plus, on le sait depuis les années 1980, « ils l’ont tu l’affaire les Amaricains ». Faut penser gros, eul’ gros! Pendant que l’hymne est chanté, on pourrait rajouter un rodéo en arrière-plan, un concours de coups de circuit par les joueurs d’une équipe de balle-molle locale, un monster truck qui fait des donuts, des explosions, un concours de mangeage de hot-dogs, ou pourquoi pas, une combinaison de tout ça : une équipe de balle-molle locale qui mange des hot-dogs dans un monster truck qui fait des donuts autour d’un cheval avec des explosions autour.

Je vous garantis que personne ne va penser aux joueurs qui manifestent pendant ce temps-là!

Mais ça abîmerait peut-être un peu le terrain.

02

Régler les injustices sociales aux États-Unis

Ce serait quand même une bonne idée que la société s’améliore assez pour que Kaepernick et ses alliés soient satisfaits au point de se tenir debout pendant l’hymne. Pas seulement parce qu’on pourrait recommencer à trop analyser chaque partie de football en paix sans que la politique s’en mêle, mais aussi parce que, ben, le racisme, c’est plate.

Et là, la NFL pourrait répondre « euh, régler ce problème-là n’est pas exactement dans notre mandat », ce à quoi je rétorquerais « oui, je sais bien, votre mandat c’est de nier l’existence des commotions cérébrales et des dommages à long terme sur vos joueurs. MAIS! Vous pourriez faire une offre à tous les corps de police du pays, en promettant une paire de billets à tous les agents qui passeront une année complète sans abattre un citoyen sans défense ».

Pour vrai, ce n’est pas donné, une paire de billets pour un match de football, ça pourrait peut-être convaincre certains flics zélés de garder leur pistolet dans leur poche.

01

S'occuper des autres problèmes de la NFL

Soyons réalistes, les problèmes sociaux qui sont dénoncés par les joueurs refusant de rester debout pendant l’hymne national sont complexes et ne seront pas endigués en quelques semaines, malgré toutes les solutions que j’ai proposées jusqu’à présent.

Par contre, je crois que la NFL pourrait faire un meilleur travail en ce qui a trait à certains des autres problèmes sur lesquels elle exerce un contrôle. Par exemple :

– Ne plus traiter un joueur qui commet des actes de violence conjugale comme une « distraction pour l’équipe », mais plutôt comme un criminel.

– Penser à des modifications aux règlements ou à l’équipement des joueurs pour que la moitié de l’équipe ne se ramasse pas à l’infirmerie avant la fin de la saison.

– Accepter de perdre une partie et retirer un joueur important du match après qu’il ait reçu plusieurs coups à la tête (parlez-en à Cam Newton, qui ne se souvient pas des dernières minutes du premier match de la saison).

– Laisser les joueurs fumer de la marijuana si ça les aide à gérer la douleur et le stress liés à leur profession, plutôt que de les suspendre pour la moitié de la saison.

– Offrir un fonds de pension conséquent aux joueurs qui souffriront à long terme des blessures subies au cours de leur – parfois très brève – carrière.

Après tout, la NFL a beau être immensément populaire, elle a de grosses carences côté relations publiques. Elle ne peut pas faire grand chose pour convaincre ses athlètes de ne pas utiliser leur tribune sportive pour des manifestations politiques, mais avant de se mêler de dire à ses joueurs quoi faire et ne pas faire, elle a un gros ménage dans sa cour à effectuer.

Ceci dit, je pense quand même que, parmi mes solutions proposées, mon idée de spectacle ridicule accompagnant l’hymne national est la meilleure.



Commentez cet article