super

C’est pas comme si ça allait sérieusement mettre en péril les cotes d’écoute de l’événement, mais cette année, je compte bien bouder le Super Bowl.

Pourquoi? Pour ça :

1- Colin Kaepernick

super

Crédits photo : Getty Images

C’est un peu rendu de l’histoire ancienne, mais j’en reviens toujours pas qu’un gars qui s’est rendu au Super Bowl il y a pas si longtemps et qui serait probablement meilleur que le tiers inférieur des quarts partants dans la NFL soit encore chez lui parce que la haute direction de plusieurs équipes ait peur de la réaction de leurs fans à la vue d’un genou à terre.

Lors de la finale de la AFC, en avance 14-10, avec deux temps d’arrêt et 55 secondes au cadran, les Jaguars ont décidé de retraiter au vestiaire plutôt que d’essayer d’aller chercher un petit placement. Pourquoi? Parce que leur quart-arrière est Blake Bortles.

Est-ce que les Jags se seraient montrés aussi pissous avec Kaepernick?

2- La violence du football, en général

Rob Gronkowski est un ours polaire sous forme humaine. Je me battrais pas contre lui-même si j’étais armé d’un bazooka. À cause d’une collision à la tête subie il y a 10 jours qui lui a fait perdre 5 cellules grises (il lui en reste maintenant un grand total de 3), Gronk sera tout de même présent sur le terrain ce soir. Si cette montagne de muscle n’est pas à l’abri d’une blessure sérieuse à la tête, personne ne l’est.

super

On peut le voir ici s’entraîner pour l’après-match./Crédits photo : Billie Weiss/Getty Images

Peut-être que des contacts comme celui qui a failli paralyser Ryan Shazier plus tôt cette saison (sur un jeu assez anodin, en passant!) sont des accidents, mais considérons le cas des joueurs de ligne; à chaque fois que le ballon est mis en jeu, ils sont assurés de subir/infliger une collision.

En sachant ce que l’on sait actuellement sur les blessures à la tête, je me dis un peu que regarder une partie de football, ça commence de plus en plus à s’apparenter à regarder des gars fumer cigarette sur cigarette pendant 3 heures.

3- C’est mauditement trop long

En 2013, le Wall Street Journal avait publié une étude qui démontrait qu’en moyenne, lors d’un match de football de 3 heures et demie, il y a 11 minutes d’action; le reste, c’est des temps d’arrêt, des gros monsieurs qui reprennent leur souffle, les arbitres de 70 ans qui partent de la ligne de touche pour aller placer le ballon à l’endroit approximatif où ils pensent qu’il se trouvait à la fin du jeu… et les publicités.

Je veux bien que pour le Super Bowl, chaque 30 secondes de pub coûte, mettons, le salaire que Bergevin a pas voulu payer à Markov pour une saison (#NEVERFORGET), mais je vais pouvoir aller voir ces pubs-là le lendemain si j’y tiens tant que ça.

4- Je travaille le lendemain

super

Y a pas à dire, le Super Bowl, ça fait une belle soirée entre amis; du football, un menu-bouffe qui ferait s’évanouir Marilou de 3 fois par jour, de la bière (plus qu’une, mettons). Pas exactement les circonstances idéales pour être frais et dispos le lundi matin, par contre.

De deux choses l’une; soit on déclare un congé férié pour le lendemain du Super Bowl, soit la NFL déplace l’événement le samedi. C’est pas comme s’il fallait respecter une « tradition », voyons donc; on fait bien jouer les joueurs le jeudi, après seulement 3 jours de repos.

5- Je veux pas voir les maudits Pats gagner encore

super

Les deux dernières fois que Tom Brady et ses 7 nains receveurs sont allés au Super Bowl, leur adversaire leur a un peu donné la victoire; les Seahawks en y allant pour une passe à la ligne de sur ce qui aurait dû être le dernier jeu du match, les Falcons en prenant une série de décisions tout aussi stupides que celle des Seahawks, mais pendant une demie au complet, laissant filer une avance de 25 points. Je sais pas ce que les Eagles vont inventer comme manière de perdre. Je veux pas le savoir.

Comme Eli « la kryptonite de TB12 » Manning est pas là pour gâcher ses plans, Tom va possiblement pouvoir commencer à garnir sa main gauche de bagues de championnat. Les Pats me tapent sur les nerfs. Je suis juste tanné de les voir gagner. Ils feront ça sans moi.

Cette année, je boude.



Commentez cet article