perron

Même s’il a toujours été capable de bien contribuer dans chacune des cinq équipes pour lesquelles il a joué, David Perron a été échangé à de nombreuses reprises au cours de sa carrière. L’une des transactions a engendré des répercussions particulièrement importantes sur plusieurs clubs de la LNH : celle qui l’a fait passer des Oilers aux Penguins.

D’abord, Perron n’aura fait que passer à Pittsburgh, lui qui a été utilisé plus tard comme monnaie d’échange pour acquérir Carl Hagelin qui jouera un rôle clef dans les deux championnats des Penguins en 2016 et 2017. De leur côté, les Oilers ont mis la main sur un choix de 1re ronde en retour de David Perron. Ce choix s’est avéré être le 16e au total lors du prochain repêchage, en raison d’une saison décevante des Penguins.

Celui-ci aurait pu être utilisé pour mettre la main sur Mathew Barzal ou Thomas Chabot, mais le directeur général Peter Chiarelli en a décidé autrement, et a décidé de le refiler aux Islanders pour Griffith Reinhart. Les Islanders étaient alors bien heureux d’ajouter Barzal à leur banque d’espoirs. Mieux encore, dans une rare transaction remportée par Garth Snow, celui-ci met aussi la main sur un choix supplémentaire qui sera utilisé pour monter au repêchage et sélectionner Anthony Beauvilier.

perron

Si cette transaction du 2 janvier 2015, en apparence anodine, ne se produit pas, qu’est-ce qui se passe? Est-ce que les Penguins réussissent quand même à aller chercher Carl Hagelin, indispensable à leurs succès futurs? Sinon, remportent-ils quand même deux championnats en autant d’années? Et si la transaction originale se produit, mais que Chiarelli décide de conserver le choix obtenu…  met-il la main sur Thomas Chabot ou Brandon Carlo pour ainsi solidifier, à long terme, sa défensive?

Vous pouvez connaître nos réponses à toutes ces questions en écoutant ce troisième épisode, et également nous donner vos réponses en joignant notre groupe Facebook!

Abonnez-vous sur Google Play Music

Abonnez-vous sur iTunes

Joignez-vous aux spéculations sur notre groupe Facebook



Commentez cet article