alexis lafrenière hockey féminin PWHPA

Alexis Lafrenière vient à peine de souffler 19 bougies et il n’a pas encore disputé un seul match dans la LNH. Pourtant, partout en Amérique du Nord, on parle de lui comme d’un véritable ambassadeur pour son sport.

En plus d’être doté d’un talent inouï, le jeune Québécois possède plusieurs des valeurs associées aux leaders. L’humilité, la force de caractère et une bonne éthique de travail, entre autres.

C’est donc tout à son honneur de le voir porter un coton ouaté mettant à l’avant-plan l’Association des joueuses de hockey professionnelles (PWHPA).

Le chandail lui va mieux que celui des Rangers. Non?

Puisqu’Alexis Lafrenière ne représentera pas le Canada au Championnat mondial junior à Edmonton, ça lui laisse le temps de se familiariser avec l’environnement de sa nouvelle équipe.

Lundi, les Rangers ont partagé une vidéo consacrée à celui qui marquera bientôt l’histoire de l’organisation.

L’avenir s’annonce radieux chez les Rangers de New York.

Trophée Calder : Lafrenière n’est pas le favori

Oui, l’avenir s’annonce radieux chez les Rangers.

En plus d’avoir un attaquant d’exception en Artemi Panarin dans ses rangs pour longtemps, la formation new-yorkaise pourra compter sur l’apport de deux futures étoiles en Alexis Lafrenière et Igor Shesterkin.

Selon diverses sources, dont le site sportsbettingdime.com et de nombreux preneurs aux livres, le gardien russe est même favori pour remporter le titre de recrue de l’année en 2021.

Igor Shesterkin rangers

Igor Shesterkin, des Rangers (source : Getty Images)

Voir deux joueurs d’un même club lutter pour le trophée Calder, c’est ce qui s’appelle rebâtir sur une bonne base.

(Crédit : Andi Petrillo/Twitter via Bardown)

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

***

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article