astro bregman Altuve lancer

Plusieurs amateurs de baseball ont contracté la Covid-19. Bien que le virus affecte les personnes atteintes de différentes manières, malheureusement pour les Astros de Houston, la perte de mémoire ne fait pas partie des symptômes…

Depuis que l’affaire des vols de signaux a éclaté au grand jour, l’équipe championne de 2017 est considérée comme le nouveau mouton noir de la MLB. Or, même si elle a été punie par la Ligue en début d’année, plusieurs n’ont pas l’impression que le châtiment imposé fut suffisant.

C’était écrit dans le ciel que les frappeurs des Astros allaient être pris pour cible plus souvent qu’à leur tour cette saison.

Au mois de février dernier, peu avant que la crise sanitaire ne force l’arrêt momentané des activités, Jose Altuve et sa bande ont été atteints sept fois par un lancer en seulement cinq rencontres.

En 2019, leur moyenne se maintenait à 0,38 fois par match…

Ou ils sont très, très malchanceux, ou l’adversaire est rancunier.

Altuve et Bregman y ont goûté

En parlant d’Altuve…

Mardi, les Royals de Kansas City recevaient la visite des mal-aimés du Baseball majeur. Appelé en relève dès la deuxième manche, Jorge Lopez n’a pas perdu de temps pour laisser sa marque.

L’artilleur des locaux a atteint le joueur par excellence de la Ligue américaine en 2017. Puis, il a réservé le même sort au frappeur suivant. La seconde victime fut Alex Bregman.

Alors, était-ce intentionnel? À vous d’en juger.

Quoi qu’il en soit, la saison écourtée s’annonce longue pour les Astros. Surtout pour leurs joueurs vedettes, qui ne risquent pas d’être épargnés. Amenez-en, des sacs de glace.

Reste à voir si les arbitres derrière le marbre seront tolérants ou intransigeants.

(Crédit : SportsCenter/Twitter)

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

***

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article