messier

Chez Balle Courbe, on trippe solide sur les vieux contenus liés au sport qui n’ont pas spécifiquement bien vieilli. C’est dans cet esprit qu’on vous présente une toute nouvelle chronique hebdomadaire : L’archive du jeudi!

S’inspirant des classiques TBT (Throwback Thursdays) sévissant depuis de nombreuses années sur les médias sociaux, on s’est dit qu’on se ferait un devoir de trouver une archive particulièrement cocasse à vous partager à tous les jeudredis (ça, c’est non) jeudis!

Cette semaine : Mark Messier et sa dépendance aux chips!

***

Mark Messier a eu une carrière de joueur de hockey bien remplie : 5 Coupes Stanley, dont 4 avec la dynastie des Oilers d’Edmonton et une 5e pour les Rangers de New York, en comptant le but vainqueur dans le match ultime des finales de 1994. Au terme de sa carrière, Messier figure au 3e rang des meilleurs pointeurs de l’histoire de la ligue, ayant réalisé l’exploit d’être à moins de 1000 points (1887) que son ancien coéquipier Wayne Gretzky (2857). Peu de hockeyeurs peuvent se vanter de la chose! Aussi : je peux affirmer avec pas mal de conviction que…

  1. The Great One ne sera jamais rejoint au sommet du classement des meilleurs pointeurs;
  2. Une de ses anciennes équipes, les Kings de Los Angeles, ne fera pas les séries cette année.

Mais revenons à Mark Messier. Si vous êtes peut-être plusieurs à être trop jeunes pour vous souvenir de ses prouesses, il y a fort à parier que vous vous rappellerez probablement de sa performance au petit écran dans une campagne de publicité lancée en 1997. « J’te gage que tu peux pas en manger juste une… »

La vidéo, en gros :

Mark Messier est facile à convaincre et prend très au sérieux les défis qu’on lui lance.

Faits saillants :

  • 0:00 : Mark Messier se promène seul, dans la rue, en plein hiver, sans tuque. C’est fait fort, un joueur de hockey!;
  • 0:05 : Un fan sorti de nulle part, qui semble avoir bu 50 cafés dans la dernière heure, accoste Mark. Plutôt que de lui demander un autographe, le fan sort de… ses poches?… un sac de chips. Mark n’est pas impressionné, mais le fan insiste et lui dit « PAS GAME D’ESSAYER ». Plutôt que de lui répondre « Merci de ta recommandation, mais comme j’ai un contrat de 6 millions de dollars cette année, je pense que je vais juste aller au dépanneur au coin de la rue et m’acheter un sac à moi. Bonne soirée, là! », il mange une chip et est obligé de faire ce que lui demande un hurluberlu;
  • 0:15 : Mark joue un match dans la ligue de garage du superfan de Mark/des chips Lay’s et rit de tout le monde : ses coéquipiers, l’équipe adverse, la situation. On imagine que l’équipe adverse va probablement mettre un protêt sur la game.

D’ailleurs, je tiens à dire que si j’avais le talent de Mark Messier, je passerais mon temps à aller jouer dans des matchs d’amateurs et compter 8 buts par période, et ça me prendrait même pas un étrange pari lié à des croustilles pour me motiver à le faire. C’est pas super sur le plan de l’esprit sportif, mais avouez que ça doit être amusant!

Sur ce, je vous laisse, j’ai une fringale et, je sais pas pourquoi, j’ai envie de manger quelque chose de salé…

À la semaine prochaine pour une autre archive du jeudi! Ah, et si vous avez des suggestions de vidéos pour nous, n’hésitez pas à nous en faire part au [email protected]!



Commentez cet article