kovalev

Chez Balle Courbe, on tripe solide sur les vieux contenus liés au sport qui n’ont pas spécifiquement bien vieilli. C’est dans cet esprit qu’on vous présente notre chronique hebdomadaire : L’archive du jeudi!

S’inspirant des classiques TBT (Throwback Thursdays) sévissant depuis de nombreuses années sur les médias sociaux, on s’est dit qu’on se ferait un devoir de trouver une archive particulièrement cocasse (coucou à Carl Carmoni!) à vous partager à tous les jeudredis (ça, c’est non) jeudis!

Cette semaine, on a retrouvé un moment d’anthologie mettant en vedette un des chouchous des fans du CH : Alex Kovalev.

***

La vidéo de la semaine fait partie de la catégorie des faits saillants tout simplement délicieux ayant contribué à faire grandir la réputation d’Artiste de ce bon Kovy.

La vidéo, en gros

Pendant la minute que dure la vidéo, on a droit à un topo avec les commentaires de Mike Keenan sur un moment surréel, impliquant un Kovalev à sa deuxième saison dans la LNH, qui est survenu à la toute fin de la première période du match entre les Rangers de New York et les Bruins de Boston, le 23 février 1994.

Tanné de voir son joueur dépasser le temps de glace qui lui était alloué, Keenan avait décidé de lui apprendre une leçon, leçon qui n’a pas vraiment eu l’effet escompté, comme vous pourrez le constater.

Les faits saillants

Voici, en quelques points, les meilleurs moments de ce petit bijou :

  • À 0:08 : Quand il fait une feinte tellement spectaculaire que deux joueurs des Bruins entrent solidement en collision. Même Messmer serait pas capable de faire ça;
  • De 0:00 à 0:14 : On apprend que Keenan avait donné une limite (probablement 1:00 pile) à ses joueurs pour leurs présences sur la glace et que Kovalev l’a dépassé en restant 1:05 sur la patinoire. MAUDIT REBELLE!;
  • De 0:16 à 0:36 : L’ancien coach de Rangers mentionne qu’il a spécifié aux joueurs présents sur le banc de tout faire pour empêcher le jeune Kovy d’effectuer un changement, leur ordonnant même de le repousser physiquement, au besoin. Pas de niaisage avec Mike, c’tu clair?;
  • De 0:37 à 0:44 : Le commentateur précise que durant ce shift sans fin, le numéro 27 a provoqué deux punitions en plus de marquer un but. Badass!;
  • De 0:40 à 1:02 : Keenan ajoute qu’il avait gardé son jeune attaquant sur la patinoire, même après son filet, et qu’en tout, il a dû y rester pour une dizaine de minutes. L’ancien entraîneur mentionne aussi à la blague que Kovalev pensait qu’il l’aimait beaucoup à cause de ça. Le Russe aurait dû savoir que Keenan n’aimait PERSONNE, surtout pas ses joueurs.

Sans plus attendre, voici la vidéo de ce moment tout simplement épique — dommage que ce ne soit pas arrivé à Montréal :

Pis, êtes-vous toujours aussi nostalgique du temps de Kovy à Montréal? Moi, oui!

Dire que ça fait déjà 10 ans qu’il a quitté l’organisation. Hé que le temps passe vite, même sans AK27.

À la semaine prochaine pour une autre archive du jeudi! Ah, et si vous avez des suggestions de vidéos pour nous, n’hésitez pas à nous en faire part au [email protected]!



Commentez cet article