Le Colisée Pepsi de Québec

Les espoirs de revoir les Nordiques à Québec s’effritent un peu plus chaque jour et sans affirmer que c’est impossible, on peut dire avec certitude que les Nordiques ne joueront plus jamais au Colisée Pepsi.

La raison est simple : l’ancien domicile des bleus sera démoli au cours de la prochaine année si on se fie aux propos récents du maire de Québec Régis Labeaume. Avant de retourner cet édifice historique en poussière, il offre cependant la chance aux amateurs de repartir avec un morceau des Nordiques à la maison.

Acheter les bancs du Colisée Pepsi

Les 19 et 20 octobre, sur le site d’ExpoCité, 4000 bancs blancs du Colisée seront vendus au grand public.

Crédits photo : Ville de Québec

Ces bancs, plus vieux que les bleus, seront disponibles au prix unitaire de 30 $ avec un achat minimum (et possiblement maximum) de deux bancs. Avec plus de 500 demandes déjà enregistrées, ces bancs ne seront pas sur le marché longtemps.

Pour ce qui est des 11 000 sièges bleus encore en bon état, ils seront vendus à des organismes.

On présume qu’ils valent beaucoup plus que les 30 $ demandés et monsieur Labeaume admet lui-même que le coût d’opération de désinstallation sera supérieur au profit engendré par la vente. C’est pourquoi il veut que le plus grand nombre de partisans en profite en imposant un maximum d’achat par personne.

Une façon aussi d’éviter la surenchère sur les sites de revente.

Faire plaisir aux partisans

C’est quand même un geste très chouette de la part de la ville de Québec et on pense que le collègue chez RDS François Gagnon sera de ceux désirant obtenir une paire de bancs pour sa « man cave ».

Blague à part, la Ville de Québec rappelle que les bancs doivent être fixés à un mur pour tenir et elle a même des recommandations sécuritaires pour les utiliser. Il faut laisser les distances suivantes lors de l’installation pour s’assurer un minimum de confort : 17 pouces entre le sol et le banc, 37 pouces de largeur pour les deux bancs et 27 de profondeur. C’est du sérieux (et du précis).

Pour plus de renseignements, vous pouvez joindre le centre de relation avec les citoyens de la Ville de Québec au téléphone (311).



Commentez cet article