histoires

La 121e édition du prestigieux marathon de Boston prenait son envol hier et comme c’est souvent le cas, plusieurs belles histoires sont ressorties lors de cet événement annuel.

D’abord, l’ancien attaquant de la LNH Bobby Carpenter a décidé de courir le marathon en poussant l’ancienne joueuse de la NWHL Denna Laing, en chaise roulante depuis sa blessure à la moelle épinière survenue au Outdoor Women’s Classic, un match qui a eu lieu en préambule de la Classique hivernale 2016 de la LNH.

Cette association entre les deux retraités du hockey a été faite afin d’amasser des dons pour la Fondation Journey Forward, une organisation à but non lucratif aidant les personnes victimes d’une blessure à la moelle épinière à travers des programmes de remise en forme.

Leur objectif était de 55 000 $; au moment d’écrire ces lignes, ils ont passé le cap des 80 000 $. Ils ont franchi la ligne d’arrivée après 4 h 32 min 30 s.

Une autre belle histoire lors de ce marathon provient d’un ancien militaire américain. Le sergent Jose Luis Sanchez a perdu une partie de sa jambe gauche en 2011 en marchant sur un explosif, en Afghanistan.

Hier, l’Américain a pris part au marathon portant fièrement un drapeau des États-Unis.

De son côté, le sergent a participé au marathon pour la fondation Semper Fi Fund, qui vient en aide aux militaires blessés durant la guerre. Il a complété les 42,2 kilomètres en 5 h 46 min 13 s.

Ce ne sont ici que deux histoires parmi les nombreuses qui ont poussé les gens à participer à l’événement. Des fois, c’est beau, le sport.

via Yahoo Sports et ESPN.



Commentez cet article