Ainsi s’en vont Dale Weise (de notre coeur) et Tomas Fleischmann qu’on a pas trop eu le temps de connaître.

En retour, Marc Bergevin a obtenu le jeune centre Phillip Danault et un choix de 2e ronde (en 2018) pour notre attaquant le plus explosif lors des séries de l’an dernier (Weise). Étrangement, l’internet était plutôt tranquille après la transaction vendredi soir – et c’est louche. Normalement, quand Bergevin récolte un 75e joueur de troisième trio, le web québécois ne se peut plus. Opinion, colère, impression, exclamation, petit Emojij – on trouve de tout en quelques minutes. Pour Phillip Danault, un francophone dans la métropole, c’est plus tranquille. Est-ce que le partisan du Canadien est déjà blasé des manœuvres de Bergevin?

Pour nous, c’est une excellente nouvelle. Un Québécois de plus à Montréal, c’est un joueur de plus qui parlera aux médias et, si le passé est garant de l’avenir, un autre joueur sur lequel les journaux de Montréal s’acharneront jusqu’à ce qu’il quitte vers un petit marché de hockey, genre Toronto (salut P.A.)

Bref, bienvenue à Montréal Phillip. 

C’est certain que le CH ne vient pas d’obtenir le prochain Anze Kopitar, mais quand même. On s’explique mal les réactions plus timides.

Par contre, on va s’ennuyer de Dale Weise. Et c’est surprenant d’obtenir un ancien choix de première ronde ET un choix de 2e ronde pour l’électrisant Weise et Fleischmann.



Commentez cet article