Mardi, le quart sans emploi de la NFL Colin Kaepernick a reçu le Muhammad Ali Legacy Award du Sports Illustrated pour son implication sociale et communautaire.

On le sait, Kaepernick est le premier qui a posé un genou par terre lors des hymnes nationaux avant les matchs de la NFL afin de dénoncer, à l’époque, le profilage racial et la brutalité policière.

Depuis, Kaepernick s’est impliqué dans de nombreuses causes et son nom est devenu synonyme d’affront populaire à des vieilles mentalités qui tardent à s’éclipser pour céder la place aux progrès, à l’égalité et à la justice sociale.

Lors de la remise de prix, à la surprise de tous, la populaire chanteuse Beyonce est venue remettre le prix à Colin Kaepernick en plus de le remercier personellement pour ses actions et ses prises de paroles.

Thank you, Colin Kaepernick. Thank you for your selfless heart and your conviction. Thank you for your personal sacrifice. Colin took action with no fear of consequence or repercussion. Only hope to change the world for the better. To change perception. To change the way we treat each other, especially people of color who are still waiting for the world to catch up. Its been said that racism is so American that when we protest racism, some assume we’re protesting America. 

La dernière phrase est particulièrement éloquente.

«On a dit que le racisme était tellement américain que quand on protestait contre le racisme, certains assumaient que l’on protestait contre l’Amérique.»

Disons qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire.

Kaepernick a aussi pris la parole.

I accept this award knowing that the legacy of Muhammad Ali is that of a champion of the people and one who was affectionately known as the people’s champ. I accept this award not for myself but on behalf of the people because it were not for my love for the people, I would not have protested. And if it was not for the support from the people, I would not be on this stage today. With or without the NFL’s platform, I will continue to work for the people because my platform is the people.

Évidemment, Colin Kaepernick est beaucoup trop «problématique» pour les équipes de la NFL. Semble-t-il que le gros bon sens va à l’encontre des profits des propriétaires des équipes de la ligue la plus riche au monde.

Décevant.



Commentez cet article