Brooks Koepka était le choix le plus populaire des parieurs avant l’Omnium britannique.

Après deux jours, il est dans une égalité pour le 12e rang à six coups du meneur Louis Oosthuizen.

Ce n’est toutefois pas à cause de son jeu que Koepka fait parler de lui depuis vendredi après-midi. C’est plutôt à cause de son sens de l’humour et de sa rivalité avec Bryson DeChambeau.

Koepka n’aime vraiment pas DeChambeau

Brooks aime vraiment se moquer de Bryson. Depuis le dernier texte sur cette rivalité, il avait fait une autre pointe envers son rival. C’était le 1er juillet dernier alors que le caddie de DeChambeau avait annoncé qu’il quittait son poste.

Quelques moments après cette annonce, Koepka avait tweeté que c’était la journée d’appréciation de son caddie. Il l’a remercié en plus de dire que c’était son meilleur ami.

La publication avait fait le tour du web et Brooks Koepka y a visiblement pris goût parce qu’il a refait le tour vendredi à l’Omnium britannique. Pour comprendre ce qui s’est passé vendredi, il faut par contre revenir à jeudi auparavant.

Bryson plante un commanditaire

La première ronde de Bryson DeChambeau avait été très décevante (+1). Lorsque les journalistes lui avaient demandé comment il expliquait cette contre-performance, il avait été trop honnête. Il a répondu que son driver était atroce avec un mot plus cru que ça.

Ça pourrait sembler anodin comme commentaire, mais il faut que tu te rappelles que les gars comme Bryson sont très bien rémunérés par les compagnies de bâtons (Cobra dans ce cas-ci). Ils ne sont donc pas super contents quand l’un de leurs portes-paroles plante le produit aussi publiquement.

Un membre de Cobra est même sorti dans les médias quelques heures après cette remarque. Cette sortie était notoire parce que le membre en question est celui qui avait été le caddie de Bryson lors du dernier tournoi en attendant de trouver le remplaçant permanent. Il connait donc très bien le joueur.

Ce représentant l’a comparé à un enfant de huit ans qui n’est jamais content. Il a expliqué qu’il y a toute une équipe qui travaille pour Bryson et qu’il le sait. En fait, il a aussi expliqué que ce que Bryson demande présentement est carrément irréaliste. Bref, ce n’est pas une relation parfaite et le golfeur a dû s’excuser vendredi matin.

Koepka n’en manque pas une

Suite à toute cette situation, Brooks Koepka a décidé de rire. Après sa deuxième ronde, pendant laquelle son driver a possiblement été son pire bâton en atteignant seulement six des 14 allées, Brooks a tenu à dire qu’il aimait vraiment son driver.

C’est une pointe simple, mais efficace. C’est aussi un signe qu’on n’a pas fini d’entendre parler de cette rivalité et c’est bien correct comme ça. Ce sera assurément une grosse histoire lorsqu’ils seront coéquipiers à la Coupe Ryder.



Commentez cet article