Marc Bergevin et Carey Price

À moins de vivre sous une roche, vous savez déjà que le Canadien a pointé la porte à son DG des dix dernières années Marc Bergevin alors que le propriétaire de l’équipe Geoff Molson annonçait ses intentions d’amorcer un vent de renouveau au sein de l’organisation.

Bergevin, dans son sillage, part avec Trevor Timmins et laisse à Jeff Gorton, le nouveau vice-président exécutif aux opérations hockey, un beau projet avec des jeunes joueurs, beaucoup de choix et une organisation saine financièrement.

Mais, et c’est là où les experts commencent à spéculer, Bergevin laisse aussi à Gorton et l’équipe qui sera placée autour de lui un contrat faramineux à un gardien de but qui, pour le moment, ne joue pas.

Oui, on parle de Carey Price et, oui, le sujet deviendra vite chaud.

Carey Price aura-t-il un dernier match avec le Canadien?

De passage à TSN pour son segment «Insider Trading», Pierre LeBrun a soulevé la question à 100$ : est-ce que Carey Price serait une monnaie d’échange pour la nouvelle direction du Canadien?

On le sait parce que Marc Bergevin l’a souvent répété : il ne voulait pas et n’avait pas l’intention d’échanger Carey Price. Il a donné un gros contrat à son gardien vedette et il avait pris la décision d’attacher sa remorque jusqu’à la fin de la trentaine du vétéran.

Avec un impact sur la masse salariale de 10,5 M$ pour les quatre prochaines saisons, ça serait étrange de garder Price à Montréal dans un processus de reconstruction. Le fameux «reset» mentionné par Patrick Roy quand il parle du travail à faire avec le CH.

Alors, on se permet de lancer la question, est-ce que Price pourrait être échangé avant même de nommer un nouveau DG chez le Canadien?

Ça serait terriblement logique puisque Price n’est pas blessé, pour le moment. Sa valeur marchande est surement haute et plusieurs équipes avec de bonnes chances pour les séries pourraient faire l’investissement.

Oui, Price possède une clause de non-mouvement, mais on se doute qu’il n’a pas trop envie de rater les séries encore plusieurs saisons avant d’accrocher ses patins. Qui plus est, on sait aussi qu’il aimerait retourner dans l’Ouest et se rapprocher de sa famille.

LeBrun voit ici de bons indices que Price, avec une offre intéressante, ne se ferait pas prier pour lever les feutres.

Comme il ne joue pas présentement et que la saison est essentiellement terminée au niveau des espoirs éliminatoires, pensez-vous revoir Price devant le filet du Canadien?

Mise-O-Jeu a des mises pour prévoir le prochain DG du CH, mais on ne peut pas encore parier sur la possibilité d’une transaction de Carey Price contrairement à cet été avant le repêchage d’expansion du Kraken.

On va suivre ce dossier de proche, de toute façon, les spéculations ne font que commencer.

Et si les Canadiens nommaient une directrice générale?



Commentez cet article