dimaggio

« Allo Julien, j’ai trouvé une boite avec des vielles cartes, ça te tente-tu de faire le ménage là-dedans? Tout à coup que… »

« Ok, why not! »

Voilà ce que j’ai répondu quand un membre de ma famille m’a contacté pour faire le ménage dans une vielle boite random qui trainait chez elle.

La surprise : Joe DiMaggio

La boite en question contenait des vieilles cartes de hockey et de baseball, des photos vintage, des autographes des joueurs du Canadien des années 40, des anciens programmes du Forum, etc. Bref, plein de memorabilia ramassé majoritairement dans les années 30 et 40.

Mais c’est en fouillant sur le web que j’ai découvert qu’un item en particulier sortait du lot, la carte #51 World Wide Gum 1936 de Joe DiMaggio, son année recrue.

dimaggio

Crédits photo : Heritage Auctions

dimaggio

Crédits photo : Heritage Auctions

Icône du sport aux États-Unis, membre du Temple de la renommée du baseball depuis 1955, il est le seul joueur de l’histoire du baseball à avoir été sélectionné pour le Match des étoiles à chacune de ses saisons. Il a d’ailleurs remporté la Série mondiale à neuf occasions et trois fois le titre de meilleur joueur de la ligue américaine. En plus d’avoir épousé Marilyn Monroe en 1954.

Bref, un pas pire joueur de balle.

La première chose que j’ai faite a été de faire évaluer la carte par Professional Sports Authenticator. PSA est une compagnie américaine qui authentifie et évalue la condition des cartes sur une échelle de 1 à 10. En plus de l’immortaliser dans un plastique protecteur anti-UV.

La carte est revenue avec une cote 2-Good condition. Pas trop pire pour un morceau de carton qui a passé 81 ans dans un Ziploc éventré dans le fond d’une vielle boite de souliers Rockport.

Deuxième étape, essayez de la vendre en maximisant le profit.

Après avoir fait mes devoirs, je me suis arrêté sur Heritage Auctions, encanteur de renommée mondiale basé au Texas. Le représentant m’a expliqué que cette carte est extrêmement rare et qu’elle est considérée comme sa première carte recrue. En plus d’avoir une description bilingue français/anglais au verso et d’avoir été imprimée à… Granby.

Après avoir reçu la carte physiquement, ils l’ont inscrite pour leur Platimum Auction qui avait lieu en 2018. L’encan en ligne durait exactement 30 jours. Ce qui fait que j’ai passé exactement 30 jours à regarder mon cell aux 2 minutes.

Au début, les mises minimums se font à coup de 100 $ US. Quand l’item atteint le plateau de 5000 $ US, la mise minimum passe à 500 $. Passé 10 000 $ US, ça augmente en tranches de 1000 $ et ainsi de suite. Et tant que ça mise, l’encan continue.

dimaggio

La carte s’est finalement vendue au montant de 11 000 $ US, plus 20 % de frais d’encan pour le chanceux qui l’a acheté, soit 13 200 $ US (16 558 $ CAN), mais tsé rendu là…

dimaggio

Un montant qui est quand même acceptable pour un vieux bout de carton qui aurait pu finir dans le bac vert. Faut croire que ça valait la peine de faire un minimum de recherche.

Tout ça pour dire qu’il y’a assurément plein d’autres cartes de fou qui trainent nowhere dans des greniers ou des fonds de garde-robe.

Alors si jamais vous avez la chance de fouiller un peu, tout à coup que… vous tomberiez sur une de celles-là :

Honus Wagner Sweet Caporal 1909-11, 5

Valeur : 3 120 000 $ US

dimaggio

Crédits photo : PSA

Mickey Mantle Topps 1952, 8.5

Valeur : 1 135 250 $ US

dimaggio

Crédits photo : PSA

Wayne Gretzky OPC 1979, 10

Valeur : 465 000 $ US

dimaggio

Crédits photo : PSA

Si jamais vous avez des vieilles cartes et que vous vous demandez ce qu’elles peuvent valoir, je vous conseille de consulter le site de Beckett ou celui de Vintage Card Prices.

Bonne chasse, tout le monde!



Commentez cet article