Êtes-vous remis de la perte de votre précieuse heure?

En ce lundi matin où les gens réalisent, sur le tard, que oui la clarté n’est pas acquise à 7h00 du matin, on mérite une petite détente légère loin du bruit collectif en réponse à l’avancement oh combien scandaleux de l’heure.

Voici donc ce que vous avez peut-être manqué dans l’actualité sportive du week-end, trop occupé à vivre dans le déni de ladite heure en moins.

Lars Eller, le seul et l’unique, a marqué un but durant la victoire du CH en Arizona, samedi. On présume que vous avez raté le tout, dans la mesure où les succès offensifs d’Eller sont aussi rares que les éclipses solaires et, comme elles, il faut regarder la télé par un trou dans une boîte à chaussures, dos à l’appareil, avec un ingénieux système de miroirs et de papiers d’aluminium pour éviter d’être aveuglé par l’éclat des performances d’Eller. L’exposition directe est, dit-on, dangereuse pour votre cornée. Soyez donc avertis pour 2018, lors du prochain but d’Eller. Tenez vos boîtes de chez Yellow pas trop loin.

Début de saison en MLS pour l’Impact, suivi d’une première défaite en MLS pour l’Impact. Quelle idée aussi que de jouer au soccer en mars, c’est presque aussi absurde que les matchs extérieurs de hockey en Californie et en Floride.

Toujours au soccer, les deux nouvelles équipes de la MLS, le Orlando SC et le New York City FC, se sont affrontées dimanche et, évidemment, ça s’est soldé par un match nul. J’aimerais le dire sarcastiquement, mais non, c’était encore une fois la fête pour un pointage nul. Après, ils se demandent pourquoi le sport est si difficile à vendre en Amérique – là où les matchs se terminent quand la plupart des joueurs sont écartés du jeu en raison de commotion cérébrale et/ou d’extrémités fracturées.

Curling, Team Canada a remporté le Brier, c’est-à-dire le Championnat canadien de curling masculin. Aussi, Équipe Québec a remporté le Championnat québécois de hockey et Team West Edmonton Mall est repartie avec le trophée inaugural du tournoi de poche du Parti conservateur du Canada.

Jeux de poches

Sur les ondes de NBC, le premier épisode de Premier Boxing Champions a été dévoilé samedi, marquant ainsi le grand retour de la boxe sur le câble. Le hic, c’est que les nouvelles et même certaines télé-réalités sont plus violentes que le noble art. Bref, NBC allège sa programmation et remplace CSI Limoilou par de la boxe, comme dans le temps. Notez qu’Adonis Stevenson malmènera son prochain jambon en plein après-midi, à Québec, pour le câble des Américains. Comme les Feux de l’amour finalement, parce que le soap prend relâche le week-end.

Ndamukong Suh serait près d’un contrat d’une valeur de 114 millions avec les Dolphins de Miami. Faut croire qu’enfoncer ses crampons dans ses adversaires, c’est payant.

Nathan MacKinnon ratera le reste de la saison en raison d’une blessure. Évidemment, l’utilisation de la phrase fourre-tout « guigne de la 2e année » était de mise. Encore et encore.

Parlant de phrase clichée, en voici une autre à propos de la défaite en finale du Stars de Montréal contre les Blades de Boston : Si un arbre tombe dans une forêt et que personne n’est là pour l’entendre, est-ce que l’arbre fait quand même du bruit?

RDS apprenait que l’UFC chercherait à organiser un premier gala en Saskatchewan. On se demandait si c’est comme dans La Grande Séduction : la province doit-elle garantir la présence d’un médecin résident afin de sécuriser le passage de l’organisation d’arts martiaux mixtes?

C’est tout pour cette semaine. Nous allons bien sûr surveiller de très près les préparatifs avant le combat opposant Jean Pascal à Sergey Kovalev parce que, côté paroles vides et répétitives, même Mélanie Joly ne fait pas mieux que le pugiliste de Laval.



Commentez cet article