Chase Numata

Quand on vous parle de l’importance de porter un casque lorsque vous êtes à vélo ou en skate, voici la triste histoire de Chace Numata en guise de rappel.

Dans la nuit de jeudi à vendredi de la semaine dernière, Numata se promenait tout bonnement sur sa planche à roulettes électrique à Erie, en Pennsylvanie, quand il a apparemment frappé une roche sur son chemin et il est tombé tête première sur l’asphalte.

La suite prend une tournure tragique.

L’accident fatal de Chace Numata

Des passants ont vite remarqué que l’espoir des Tigers était inanimé au sol. Il a été reconduit à l’hôpital immédiatement après l’accident avec des blessures à la tête et son état était inquiétant, au point où son équipe affiliée aux Tigers, les SeaWolves d’Erie, portait son surnom, NUMI, en hommage sur leur casquette lors du match de vendredi soir.

Malheureusement, les choses ne se sont pas améliorées pour le receveur de 27 ans.

L’état de Numata est passé d’inquiétant à critique durant la fin de semaine et la famille a confirmé le décès du jeune joueur lundi. C’était la volonté de la famille d’annoncer le tout à l’équipe dans un communiqué.

Le choix de 14e ronde en 2010 était un coéquipier très apprécié dans les rangs mineurs et il s’agissait de sa première saison dans l’organisation des Tigers, lui qui évoluait pour les filiales des Yankees et des Phillies avant. En alternant entre le A et le AA à 27 ans, les chances d’atteindre la MLB étaient minces pour Numata qui, néanmoins, s’accrochait à sa passion du baseball dans les rangs mineurs avec bonne humeur et entrain.

Nous avons l’habitude de faire des blagues ici sur Balle Courbe, mais ici il n’y a pas de matière à rire. Il s’agit d’un tragique accident et, de grâce, portez un casque lorsque vous vous véhiculez autrement qu’en voiture sur la voie publique. Si l’histoire de Numata n’est pas en mesure de vous convaincre, allez lire celle de notre collaborateur Pierre-Luc qui a presque perdu la vie dans un accident de vélo.

Nos condoléances à la famille et aux amis.



Commentez cet article