pyeongchang

On dirait bien que la maladie de Gary Bettman est contagieuse : huit athlètes provenant de cinq pays qui n’ont à peu près jamais vu de neige vivront leur baptême olympique dans les prochains jours.

Depuis le film culte Les apprentis champions, qui racontait le parcours improbable d’une équipe jamaïcaine de bobsleigh aux Jeux de Calgary en 1988, on a l’impression qu’il est devenu presque banal pour un pays chaud d’envoyer des représentants dans les montagnes olympiques. C’est pourtant encore plutôt inhabituel.

On vous propose donc d’apprendre à connaître ces quelques athlètes qui vont se les geler olympiquement pour la toute première fois au cours des prochaines semaines.

Nigéria

pyeongchang

Crédits photo : LOIC VENANCE/AFP/Getty Images

Avec ses trois athlètes qui compétitionneront dans deux sports, le Nigéria est le mieux représenté des petits nouveaux tropicaux.

Et il faut croire que les Nigériens aiment emprunter des courbes à grande vitesse puisqu’ils tenteront d’obtenir des médailles en bobsleigh à deux et en skeleton.

Notons que les deux bobeuses sont nées aux États-Unis et que la skeletoneuse (la squelette ?) a vu le jour à Toronto. Cette dernière sera d’ailleurs la première Noire à prendre la piste dans ce sport.

Malaysie

pyeongchang

Crédits photo : Ronald Martinez/Getty Images

Ce sont deux athlètes que la Malaysie envoie à PyeongChang pour sa première présence aux Jeux d’hiver : Jeffrey Webb dévalera les pentes en ski alpin alors que Julian Yee tentera d’impressionner les juges en patinage artistique.

Fait cocasse : la saison dernière, la chorégraphie du programme court de Yee a été créée sur la chanson I Put a Spell on You interprétée par… Garou. On espère qu’il ne l’oubliera pas dans ses remerciements.

Singapour

pyeongchang

Crédits photo : Getty Images

Une seule athlète représentera le Singapour aux Jeux de PyeongChang : Cheyenne Goh, une patineuse de vitesse courte piste qui prendra part à l’épreuve du 1 500 m. La jeune femme a par ailleurs grandi à Edmonton.

On ne sait pas encore qui portera le drapeau pour Singapour lors de la cérémonie de clôture. Le suspense nous tue…

Érythrée

pyeongchang

Crédits photo : Page Facebook de Shannon-Ogbani Abeda

Né à Fort McMurray, Alberta de parents réfugiés érythréens, Shannon-Ogbani Abeda est le tout premier athlète à représenter ce pays d’Afrique de l’Est aux Jeux d’hiver. Le skieur alpin prendra part aux épreuves de slalom et de slalom géant.

Même s’il n’a jamais habité en Érythrée et qu’il s’entraîne avec l’équipe canadienne, Abeda tient à honorer ses racines et, qui sait, à inspirer des petits Érythréens à choisir un sport d’hiver. On sait jamais, avec les changements climatiques…

Équateur

pyeongchang

Crédits photo : Matthias Hangst/Getty Images

Dernier pays de notre liste (mais non le moindre) à vivre son baptême des Jeux d’hiver, l’Équateur enverra un seul athlète à PyeongChang : le fondeur Klaus Jungbluth Rodriguez.

Un exploit improbable pour un homme né en Équateur, qui vit sur la Sunshine Coast australienne et qui a un nom à consonance à la fois allemande, néerlandaise et latino.

On ignore s’il souffre d’un syndrome de personnalités multiples, mais on lui (leur ?) souhaite la meilleure des chances.



Commentez cet article