5

– Abonnez-vous sur iTunes
– Abonnez-vous sur Google Play
– Aimez notre page sur Facebook
– Écoutez l’épisode de cette semaine sur Spreaker


C’est en direct de Detroit que Smackdown présentera, ce dimanche, son grand gala du mois d’octobre, à savoir Hell in a Cell. Et bien qu’on sait tous que la principale raison de regarder le gala est le (supposé) retour des Fashion Files, voici tout de même un avant-goût des cinq matchs qui attirent le plus notre attention sur la carte.

05

Jinder Mahal contre Shinsuke Nakamura

Photo : wwe.com

Vraiment, ce n’est pas facile pour le champion de la WWE depuis quelques mois.

Il faut désormais se rendre à l’évidence : Jinder Mahal n’est pas à la hauteur dans son rôle de champion. Intrigué au début, j’ai voulu offrir la chance au coureur, mais le règne du Maharajah des temps modernes semble maintenant irrécupérable. Lutteur honnête mais sans plus, peu doué au micro, Mahal a récemment eu à travailler avec du matériel de bas niveau, ce qui a contribué à abaisser le prestige de ce qui est toujours censé être le principal titre de la WWE.

Sa rivalité avec Nakamura n’est constituée que d’une série de malaises, si bien qu’on se demande ce à quoi les scénaristes ont-ils pu penser. On s’entête à tenter de faire parler le roi du « strong style » alors que son élocution est justement son principal point faible, puis on demande à Mahal de livrer des promos racistes « justifiées » par une rhétorique insensée. Le résultat, c’est qu’en tant qu’amateur, on se désinvestit de l’histoire et que le championnat de la WWE ne devient plus qu’une arrière-pensée. C’est triste.

Que fait-on pour régler ce problème? On couronne Nakamura? Ça serait un pas dans la bonne direction, mais honnêtement, j’y crois assez peu. Tout d’abord, le match ne se déroule pas dans une cage, ce qui ouvre grand la porte à une nouvelle intervention des frères Singh en faveur de Mahal. Mais surtout, tout porte à croire que le match principal opposera Owens à Shane, ce qui relègue ce match de championnat à la mi-carte. Vous croyez vraiment qu’un nouveau champion sera sacré en milieu de gala…?

Prédiction : Jinder demeure champion dans la quasi-indifférence généralisée

04

Randy Orton contre Rusev

Photo : wwe.com

Vous, il vous intéresse encore, Randy Orton?

Je n’enlève rien à sa légende, mais la Vipère tourne en rond, surtout depuis la fin de sa rivalité avec Bray Wyatt. Sa seule fonction semble désormais d’administrer un RKO par épisode de Smackdown – ce qui, il faut l’admettre, fait encore bien réagir la foule –, mais ses motivations sont floues et l’étincelle dans ses yeux est éteinte. Il semble perdu et bénéficierait, je le crois, d’un horaire allégé, à l’image de celui de John Cena. Faudrait juste que les voix dans sa tête lui disent : « Randy, mon chum, rends un service à tout le monde et prends un break ».

Pourquoi parler de ce match, alors? Parce qu’il se pourrait – en tous cas je l’espère – qu’il marque un point tournant pour un lutteur que j’apprécie particulièrement, à savoir Rusev. La brute bulgare ne l’a pas eue facile au cours des derniers mois, lui qui a été réduit au simple rôle de faire-valoir, quand il n’était pas carrément absent des écrans. Parallèlement, plus on apprend à le connaître (via, entre autres, les médias sociaux), plus Rusev semble à l’étroit dans son personnage classique du « méchant étranger », rôle qui ne lui permet pas d’exploiter les habiletés comiques qu’on lui découvre de plus en plus. Mais avec les événements des dernières semaines, notamment la célébration du « Rusev Day », on pourrait croire que la WWE place ses pions en vue d’un « face turn » pour le Bulgare.

N’est-ce là que de la pensée magique de la part d’un fan frustré de voir Ruru, l’un de ses chouchoux, mal utilisé par son employeur? Peut-être, mais c’est suffisant pour créer chez moi un intérêt pour ce match. Rusev #1!

Prédiction : Rusev l’emporte avec l’aide d’Aiden English.

03

AJ Styles contre Baron Corbin

Photo : wwe.com

Même si AJ Styles est sans conteste l’étoile la plus brillante de Smackdown, le dernier mois n’aura pas été celui lors duquel il aura attiré le plus notre attention, et ce même s’il est actuellement l’un des champions de la marque.

La dernière fois qu’il a arraché la ceinture des États-Unis des mains de Kevin Owens, il avait promis au public de restaurer le prestige du championnat en ramenant le désormais célèbre « United States Open Challenge », ce qui a évidemment éveillé notre enthousiasme. Mais la promesse du lutteur à la chevelure phénoménale s’est avérée illusoire puisqu’il n’aura eu qu’un total de deux adversaires depuis son couronnement : Tye Dillinger et Baron Corbin. En termes de « open challenge », on a déjà vu mieux.

Depuis qu’il a été humilié en perdant sa valise Money in the Bank, Corbin essaie de retrouver un certain momentum aux dépends de Styles, et ce avec un certain succès. Alors qu’on croyait initialement que le fiasco entourant la mallette de Corbin signifiait un désaveu total de la WWE par rapport à son loup solitaire, on constate que la compagnie place encore certains espoirs en lui puisqu’il demeure dans la course pour une ceinture. Cela dit, avec sa défaite contre Dillinger lors du dernier épisode de Smackdown, force est d’admettre que Corbin mange encore un peu de pain noir…

D’ailleurs, quelques mots sur Dillinger. Pourquoi diable, après sa récente victoire, n’a-t-il pas été ajouté au match de ce dimanche? Il est sur une bonne lancée et un « triple threat » pour le championnat américain aurait créé davantage de possibilités… notamment une victoire de Corbin aux dépends du Perfect 10. Mais bon, Dillinger devra se contenter de regarder le gala de l’arrière-scène.

Prédiction : Puisqu’il a si mal paru mardi dernier, je crois que Corbin remportera son premier titre ce dimanche. Cela permettrait à Styles d’aller montrer à Mahal c’est quoi, un véritable champion…

02

The New Day contre les Usos

Photo : wwe.com

Les attentes sont élevées pour cet ultime affrontement entre les principaux rivaux de la division par équipe de Smackdown. En fait, quiconque a le moindrement suivi leurs affrontements passés sait qu’ils ont pris l’habitude de voler le spectacle avec des matchs pleins d’énergie. La chimie entre les équipes est indéniable, si bien que même après de nombreuses collisions, plutôt que de s’insurger contre la redite, on en redemande encore.

Justement, histoire d’éviter la redite, ce match aura lieu à l’intérieur de l’imposante structure de métal, ce qui devrait donner aux quatre lutteurs en action l’occasion d’exploiter leur créativité. Et puisque les règles de base de la formule « Hell in a Cell » impliquent l’absence de disqualification, on peut s’attendre à une belle dose de chaos, comme si on avait droit à deux matchs en simultané.

La rumeur voulait que la WWE ait l’intention de faire de New Day l’équipe ayant gagné le plus grand nombre de championnats de l’histoire de la compagnie (le record actuel, détenu par les Dudley Boys, s’élève à 9 règnes). Cela pourrait expliquer pourquoi les ceintures ont tant voyagé entre les deux rivaux au cours des derniers temps. Ce match mettra-t-il donc réellement fin aux hostilités entre les Usos et les amateurs de Booty-O’s? Puisque chacun fait ressortir le meilleur de l’autre, je ne serais pas opposé à ce que la rivalité se poursuive encore un peu…

Prédiction : J’hésite… je vais dire les Usos, mais je n’y crois qu’à moitié

01

Shane McMahon contre Kevin Owens

Photo : wwe.com

Même si aucune ceinture n’est en jeu, cet affrontement entre Owens et Shane McMahon sera assurément le match principal de la soirée.

L’histoire a été racontée brillamment au cours des dernières semaines, voire des derniers mois. L’animosité que ressent KO face au commissaire de Smackdown est justifiée par les interventions douteuses de McMahon lors de matchs de championnat. Owens, insatisfait de son traitement, a généré un peu de chaos, allant jusqu’à attaquer Vince, le patriarche. Shane veut désormais protéger l’honneur de sa famille et les deux s’affronteront à l’intérieur de la cage de métal.

Lorsque Shane McMahon (47 ans) participe à un match impliquant une structure, on peut toujours s’attendre à une cascade spectaculaire. Il y a un an et demi, contre l’Undertaker à Wrestlemania, il se jetait du haut de la cellule pour atterrir sur une table, semant l’émoi dans le stade. Owens, s’il n’a pas à son actif une cascade marquante, a tout de même de l’expérience avec ce type de match, y ayant défendu le titre universel l’année dernière.

Mardi dernier, le Québécois a annoncé à son adversaire qu’il allait le lancer du sommet de la cage. Avec la nouvelle stipulation permettant les tombés partout, on peut s’attendre à un match spectaculaire dans lequel chacun aura son moment de gloire.

Prédiction : Shane McMahon a le dessus sur Kevin Owens



Commentez cet article