5

Le sport électronique connaît une hausse de popularité importante au Québec. De plus en plus de tournois s’organisent, les bourses augmentent en générosité et des gamers voient pour la première fois la lueur du jour.

C’est pourquoi on doit annoncer aujourd’hui la création d’une fédération officielle pour encadrer ce nouveau sport au Québec. Parce qu’après tout, si ça passe à RDS, TSN et ESPN, ça doit être parce que c’est réellement un sport, non?

Mais au-delà des jeux vidéo, beaucoup d’autres « sports » restent encore dans l’ombre et mériteraient aussi leur propre organisation officielle. En voici quelques-uns.

 

Le selfie

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais le selfie est un sport dangereux ! Sinon, pourquoi une organisation croate aurait-elle mis en garde les touristes contre les égoportraits ?

Twitter Hrvatska GSS

Ce tweet a fait suite à la chute de 75 mètres d’un Canadien de 20 ans qui a perdu l’équilibre au bord d’une falaise en tentant de se prendre en photo.

Alors tant qu’à mettre nos vies en danger, pourquoi ne pas faire du selfie un sport officiel ? Surtout que le Canada est déjà une puissance mondiale dans le domaine, avec Justin Trudeau à la tête du pays.

Les washers

Pour une raison qui m’échappe, le jeu des washers connaît un regain de popularité au Québec depuis quelque temps. Pratiqué en équipe ou un contre un, le jeu consiste à lancer des rondelles de métal dans un tuyau de PVC. Un sport qui réunit chance, hasard et aléatoire.

On milite donc pour la création d’une ligue provinciale de washer, surtout que ça pourrait donner un boost à l’économie, particulièrement dans le secteur des quincailleries.

Le slackline

Qui n’a jamais vu un dude avec des rastas et des pantalons de lin tenter de garder l’équilibre sur une strap un peu trop lousse entre deux arbres au parc Laurier ? Le slackline envahit les espaces publics depuis quelques années, permettant à plein de gens de faire leurs show-offs en public.

Il est grand temps que la discipline soit reconnue en tant que sport officiel, ne serait-ce que pour fournir à ceux qui la pratiquent des locaux officiels où ils pourront s’adonner à leur passe-temps entre eux, nous permettant ainsi de recommencer à boire nos canettes Pabst en plein air sans être forcé à juger des gens. (Ça devient éreintant, à la longue.)

Le binge-watching

Si vous croyez qu’écouter la télé n’est pas un sport, détrompez-vous. Il suffit d’écouter le dernier épisode de Game of Thrones pour noter une accélération du rythme cardiaque, une tension au niveau musculaire et une sudation excessive. Il arrive même, après une séance de plusieurs heures d’écoute en continu, que certains téléspectateurs souffrent de plaies de divan.

Par ailleurs, si le binge watching n’était pas un sport, pourquoi on appellerait ça un marathon de télé, hein ?

POURQUOI !?

Le curling

Je vous entends déjà vous plaindre : « Je passe le balai à toutes les semaines chez nous, pis je fais pas chier le monde avec ça ! », ou encore « Si je veux crier après du monde qui slident sur la glace, j’ai juste à aller au centre-ville un jour de verglas. »

Et pourtant, aussi tiré par les cheveux que ça puisse paraître, beaucoup de gens se battent au quotidien pour faire reconnaître le curling en tant que sport.

Comment ? Le curling a déjà une fédération officielle ?

Oups. Mon erreur.



Commentez cet article