Ahhhh sacré Michel. Toujours le bon mot au bout des lèvres.

Jeudi soir à Columbus, la victoire du Canadien l’a tellement émoustillée qu’il en a perdu, brièvement, son français si coloré.

Ça doit être de la faute à Bolduc ça aussi.



Commentez cet article