Les équipes de la XFL

Même si la nouvelle ligue de football de Vince McMahon ne sera pas en action avant février 2020, il y avait un gros point de presse mercredi afin de dévoiler le nom, le logo et les couleurs des huit premières équipes de cette résurrection annoncée.

On doit le dire, nous ne sommes pas déçus. C’est comme dans nos souvenirs de la XFL, mais en mieux avec plus d’argent et d’ambition.

Afin de vous familiariser avec toutes ces nouveautés avant la première saison, voici notre petit classement maison des noms et logos des équipes en fonction de nos goûts personnels, évidemment, et d’autres facteurs purement subjectifs et aucunement scientifiques.

Les équipes de la XFL – de la pire à la meilleure

8) Les Wildcats de Los Angeles

Quand on manque d’idées, on pige dans le sac des animaux sauvages. Voici donc la 72e équipe sportive à porter le nom de Wildcats que ce soit à Los Angeles ou ailleurs. En plus, on ne voit même pas ladite bête sur le logo, mais plutôt les lettres «LA» avec une fonte désagréable. Pas fort.

7) Les Defenders de Washington

Y’a pas 26 façons de le décliner : c’est un nom plate et un logo vraiment ordinaire. Les Defenders avec des éclairs pis des étoiles dans un genre de bouclier? Non merci…

6) Les Roughnecks de Houston

L’héritage de l’exploitation pétrolière est évident au Texas (pensons aux défunts Oilers de Houston dans la NFL), mais ici on dirait que le nom ne nous inspire pas. Ou c’est peut-être le nom associé au logo. Ça fait très générique, un peu comme une création d’équipe dans un jeu de EA Sports. Belle occasion manquée d’avoir un logo avec du mordant avec un nom comme les Roughnecks.

5) Les Vipers de Tampa Bay

V pour Vipers. On repassera pour l’originalité. Sinon, c’est pas mal l’équipe «moyenne» du lot. Nous avons rien pour, mais rien contre non plus. C’est ce que c’est.

4) Les Guardians de New York

Sur papier, on cherchait le lien. Mais finalement, on aime le côté gothique du logo et du nom des Guardians. On se croirait dans le Gotham City du Batman de Tim Burton. Audacieux, intéressant, bien joué.

3) Les Dragons de Seattle

On ne savait pas que Seattle était réputé pour ses dragons, mais on s’entend que ça manquait à nos ligues sportives un logo de dragon. Comme dans un film d’Oliver Stone avec des requins et des chevaliers, Seattle monte le volume au maximum avec un nom et un logo «drette dans ta face». On adore ça – go big or go home.

2) Les Renegades de Dallas

L’autre équipe du Texas de la XFL capture mieux l’esprit d’une identité et même si le logo est quand même simple, on aime l’utilisation. Renegades, pour le football, on trouve que ça cadre bien et les couleurs seront intéressantes et menaçantes sur le terrain.

1) Les BattleHawks de Saint-Louis

Une épée avec des ailes. C’est tout, on est conquis. On laisse faire l’oiseau de proie sur le logo, on utilise directement une épée. ÇA c’est ce qu’on veut voir de la XFL. Au diable la dentelle.



Commentez cet article