La guerre est ouverte.

D’un côté, le vieux loup Hulk Hogan, fier partisan du Lightning de Tampa Bay. De l’autre, le baveux CM Punk, incorruptible des Blackhawks de Chicago.

Sur papier, c’était inoffensif, une petite passe de promo sans plus. Mais les deux anciens lutteurs ont levé la barre et la joute oratoire et officiellement entamée.

Tout d’abord, Hogan s’est prononcé sur Punk et ses Blackhawks, mais très gauchement.

Punk a sauté sur l’occasion pour prendre Twitter d’assaut et ridiculiser le Hulkster.

Hogan reste plus poli dans ses réponses, mais il n’est pas reconnu pour sa vivacité d’esprit sur les médias sociaux. Qui plus est, il se fait souvent accuser d’être un « faux fan », contrairement à Punk qui est présent durant les matchs sur Twitter et à l’aréna.

Punk, de son côté, est très vocal même si la lutte n’est qu’un souvenir lointain lors de sa préparation en vue d’un premier combat à l’UFC. Sauf que le lutteur n’est jamais loin quand un micro tombe dans ses mains.

Pipebomb à l’ancienne pour Punk et la guerre est ouverte.

Le Lightning mène la série 2-1, donnant l’avantage, pour l’instant, au Hulkster et à ses Hulkamaniacs.



Commentez cet article