Cole Caufield cote odds calder 2022

Plus qu’un mois à patienter avant le début de la saison 2021-2022 dans la Ligue nationale de hockey. Alors que les formations du circuit Bettman s’apprêtent à amorcer leur camp d’entraînement, plusieurs points d’interrogation concernant le Canadien alimentent les discussions, dont le suivant : Cole Caufield reprendra-t-il là où il a laissé?

Selon les preneurs aux livres, ça ne laisse aucun doute.

À l’aube de la reprise des activités, plusieurs sites de paris en ligne classent le jeune prodige du Tricolore parmi les favoris pour mettre la main sur le convoité trophée Calder. C’est notamment le cas d’Odds Shark. En effet, ce joueur reconnu dans le milieu des paris sportifs établit la cote du petit ailier de 20 ans à +200. Autrement dit, gager 100$ sur lui pourrait rapporter 200$ de profits.

La majorité des bookmakers placent Trevor Zegras, le jeune espoir des Ducks, en haut de la liste dans la course au Calder. Suivent dans l’ordre Lucas Raymond (+300), Alex Newhook(+400), Vasily Podkolzin (+750) et Spencer Knight (+800).

Cole Caufield cote odds calder 2022

Source : Odds Shark (dernière mise à jour : 2 septembre 2021)

Caufield, le premier en 50 ans?

Je vous entends piocher sur votre clavier jusqu’ici. « La saison n’est pas encore commencée et vous vous énervez déjà le poil des jambes! »

Et puis? Ça ne vous excite pas un peu de penser aux belles promesses que la recrue du tricolore nous a faites lors des plus récentes séries?

Bien sûr, avec 82 matchs à disputer avant la fin du calendrier régulier, rien n’est encore joué. N’empêche qu’en attendant, on peut bien spéculer sur Caufield. D’ailleurs, dans son palmarès des meilleurs attaquants à considérer dans un pool de hockey, le site de la LNH classe le numéro 22 au 62e rang, devant notamment Filip Forsberg, Tyler Seguin, Blake Wheeler, Sean Couturier, Vincent Trocheck, Bo Horvat et… Alexis Lafrenière.

Si Cole Caufield met la main sur le Calder, ça voudra dire que notre diamant brut commence à être rudement bien poli. Au fait, il faut remonter à la campagne 1971-1972 pour voir un porte-couleurs des Glorieux être nommé recrue de l’année (Ken Dryden). Ce serait génial, et on dirait que plusieurs y croient.

Pis toi?

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

***

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article