ciman

Le jour tant attendu arrive à grands pas. Laurent Ciman revient dans la maison qu’il a aidé à bâtir, après s’être fait échanger par l’Impact de Montréal lors de l’entre-saison pour rejoindre le club d’expansion Los Angeles FC. Dans l’échange, Montréal accueille Jukka Raitala et Raheem Edwards, mais perd l’esprit du général, tant aimé par beaucoup de supporters.

Les raisons de l’échange?

Rémi Garde et son équipe auraient évalué que Ciman n’était plus un fit sportif au sein du nouveau bleu blanc noir. On ne dit pas assez que le défenseur central était à sa dernière année de contrat, un fait qui a clairement eu un impact sur la décision de s’en départir.

Après avoir envoyé un message d’amour aux supporters suite à l’annonce de l’échange, la pilule semble moins bien passer quelques semaines et mois plus tard.

« Ça m’a fait mal parce que j’ai été traité comme un moins que rien, on m’a juste dit un soir à minuit : «  Tu vas à Los Angeles. Merci d’être venu, au revoir. » » — Laurent Ciman à Sofoot

Il faut se rappeler les circonstances de son arrivée en 2015 : originaire de la Belgique, Laurent Ciman et son épouse cherchaient une destination propice pour offrir des soins appropriés pour Nina Ciman, leur fille atteinte d’autisme. Montréal était la destination parfaite avec un système de santé particulièrement bien développé en la matière (oui, ici au Québec).

Les commentaires amers de Ciman envers le club sont compréhensibles dans le contexte familial et personnel. Mais la réalité de la business du sport professionnel prendra presque toujours le dessus.

L’histoire personnelle de la famille a touché beaucoup de Montréalais au-delà du soccer, mais ça ne les a pas empêché de critiquer Laurent Ciman le joueur, quand il le méritait. Et c’est justement à cette dualité homme-joueur que feront face les supporters montréalais quand viendra le temps d’applaudir ou de huer leur ancien défenseur adoré lorsqu’il foulera le terrain du Stade Saputo, ce samedi après-midi.

Est-ce que les groupes de supporters au Stade Saputo rendront hommage au guerrier belge avant le match? Est-ce qu’il le mérite en tant qu’adversaire?

En se posant ces questions, on réalise à quel point la relation entre le supporter et le joueur est importante et indéniable, mais souvent éphémère.

Météo ce samedi : Applaudissements chaleureux en avant-match avec huées garanties pendant 90 minutes.

Rebienvenue à Montréal, le Général.

***

Kan Football Club : La poutine du soccer ! Les dernières nouvelles de l’Impact de Montréal et plus encore! Trouvez des chroniques, vidéos, podcasts sur l’Impact de Montréal, le soccer local et le foot mondial au kanfootballclub.com



Commentez cet article