5

Quatre ans qu’on l’attendait ! Elle est bientôt là, la Coupe du monde ! Avec son lot de frissons, de déceptions, de favoris et d’outsiders. Mais quelles couleurs adopter quand le Canada ne figure pas parmi les 32 nations participant au tournoi ?

Au cours des prochains jours, Balle Courbe vous aidera à faire un choix parmi les différents pays qui prendront part à la compétition en Russie !

Aujourd’hui, Aurélie Herman vous explique pourquoi vous devez encourager l’équipe belge.

***

belgique 01

Les Belges en ont marre de se contenter de se moquer des Français

Photo : Fellaini (1,94m), Kompany (1,90m)... et le Français Mathieu Valbuena (1,67m)/Crédits photo : @paysports

Si elle possède aujourd’hui une génération assez folle, surgie à l’aube des années 2010, la Belgique a vécu dix ans de purgatoire.

Incapables de se qualifier pour le moindre tournoi international en douze ans, les Diables rouges étaient alors cantonnés à des matches de qualifs sans gloire devant un public clairsemé (et souvent invité par les commanditaires pour ne pas faire trop mauvais genre à la caméra) et à se réjouir des déboires du soccer français.

Entre une finale perdue aux tirs au but en 2006 et la débâcle sud-africaine en 2010, les Belges ont dû faire avec ce qu’il pouvait. Jusqu’à l’éclosion de cette génération actuelle, qui visera de son propre aveu une demi-finale en Russie.

C’est quand même mieux que de se délecter d’une relation amour-haine un peu débile et des bêtises d’Anelka, Ribéry et compagnie, non ?

belgique 02

Les Belges possèdent la meilleure attaque d’Europe

Photo : Romelu Lukaku, l'arme offensive numéro un des Belges/Crédits photo : @TheSunFootball

43 buts en dix matches. Belle moyenne pour les Diables de Roberto Martinez, le sélectionneur catalan du Royaume (vous suivez toujours ?), qui peuvent se vanter d’être les meilleurs artilleurs d’Europe, avec l’Allemagne, championne du monde en titre. Pas illogique quand on sait que Romelu Lukaku, très souvent critiqué par son propre public, a pris une dimension supérieure avec le maillot national, tout comme Eden Hazard, nouveau capitaine de l’équipe.

Avec des éléments offensifs comme Dries Mertens (Naples), Kevin De Bruyne (Manchester City), Yannick Carrasco (ex-Atlético de Madrid), ou encore Michy Batshuayi (Borussia Dortmund), la sélection belge aura pas mal d’atouts à faire valoir contre le Panama, la Tunisie et ensuite l’Angleterre.

belgique 03

Kevin De Bruyne et Eden Hazard sont Belges

Photo : Crédits photo : @DailyStrikers

Une précision de sniper dans la passe pour l’un, un drible de danseur étoile pour l’autre. Oui, un petit pays, qui n’était encore classé que 54e nation mondiale il y a six ans à peine a vu éclore ces deux petits prodiges sur son sol. Eden a sauvé la saison de Chelsea en lui offrant la FA Cup. KDB a illuminé le jeu chatoyant à souhait de Manchester City, avec un titre de champion d’Angleterre remporté haut la main. Il faut dire que le rouquin est le pion idéal à imbriquer dans le jeu tout en passe de Pep Guardiola.

Reste pour ce dernier à convaincre une fois la tunique nationale sur le dos, ce qu’il peine encore à réaliser, mais qui ne demande qu’à se faire en Russie. Il sera pour cela bien aidé par Hazard, petit génie balle au pied et dépositaire du jeu belge depuis l’intronisation de Martinez à la tête de la sélection.

belgique 04

La Belgique est l’équipe parfaite pour briller en société

Photo : Adnan Januzaj et Marouane Fellaini iront à la Coupe du monde/Crédits photo : @UtdIndonesiaJKT

La montée en puissance de l’équipe belge s’est faite assez rapidement. Il y a quelques années, les Diables rouges devaient se contenter de défaites en Arménie et de partages en Azerbaïdjan. Pas précisément des résultats dignes d’un candidat au dernier carré en 2018.

Résultat, la Belgique est une équipe idéale à soutenir pour ne pas être trop ridicule (elle devrait atteindre les quarts de finale si tout va bien), mais sans non plus la jouer trop facile (on vous a vu venir, avec votre maillot de Neymar !). N’hésitez évidemment pas à sortir quelques noms d’anciennes gloires noir-jaune-rouge, du style Enzo Scifo, Philippe Albert ou Michel Preud’homme pour faire bien lors de votre prochaine soirée mondaine.

belgique 05

C’est quand même plus marrant de regarder les matches avec les Belges

Photo : Les supporters belges sont chauds!/Crédits photo : @BX1_Actu

Les frites, la bière, le chocolat, voilà tout autant de clichés sur les Belges. Sauf que parfois, les stéréotypes se basent sur certaines réalités. Et avouez que pour faire la fête devant un match, bien boire et bien manger restent une base solide. Dans le cas du public belgicain, il faut rajouter à ce goût pour la bonne mousse une joyeuse humeur distillée à longueur de rencontre.

Histoire de ne pas trop perdre nos lecteurs au milieu de la folie belge, Balle Courbe vous offre ce petit cours express de supportérisme à la sauce belge.

« Waar is da feestje ? »

(C’est où, la fête ?)

« Hier is da feestje ! »

(La fête, c’est ici !)



Commentez cet article