5

Quatre ans qu’on l’attendait ! Elle est bientôt là, la Coupe du monde ! Avec son lot de frissons, de déceptions, de favoris et d’outsiders. Mais quelles couleurs adopter quand le Canada ne figure pas parmi les 32 nations participant au tournoi ?

Au cours des prochains jours, Balle Courbe vous aidera à faire un choix parmi les différents pays qui prendront part à la compétition en Russie !

Aujourd’hui, Kan FC vous explique pourquoi vous devez encourager l’équipe marocaine.

***

La Coupe du monde 2018 est à nos portes alors que la planète entière va tourner son regard vers la Russie. 32 sélections s’affrontent pour seulement en voir une couronner championne.

Afin de vous guider pour ce tournoi, on vous présente une sélection nationale sur laquelle vous devez porter attention : le Maroc. La sélection nationale marocaine renoue avec la compétition après 20 ans d’absence, une équipe qui a toujours été bourrée de talents.

L’arrivée d’un sélectionneur en 2016, et pas n’importe lequel, insuffle un nouvel élan à une équipe qui en avait besoin. Voici pourquoi on vous invite à supporter le Maroc.

maroc 01

Une sélection hétéroclite, mais unie

L’effectif de la sélection du Maroc est composé à 61 % de joueurs avec la double nationalité. Avec certains joueurs nés en France, aux Pays-Bas ou en Belgique, le groupe est très diversifié en termes d’expérience et de vécu. Avec le reste du contingent qui provient directement du pays, le défi de cette sélection était assez important pour intégrer tout ce beau monde.

Entre le français, le berbère, l’arabe et le néerlandais qui se parlent dans le vestiaire, le sélectionneur, Hervé Renard, est obligé de faire ses causeries de match en français et en anglais pour s’assurer que son message passe.

Vive la diversité!

maroc 02

Hervé Renard, l’homme à la chemise blanche

Le sélectionneur français n’a jamais réussi en tant qu’entraîneur de clubs, mais au niveau du football international, Hervé Renard est un pro. Il sera connu comme un des meilleurs sélectionneurs du continent africain après être devenu double champion d’Afrique avec la Zambie en 2012 et la Côte d’Ivoire en 2015.

Il prend les rênes du Maroc et les qualifie au Mondial après 20 ans d’absence en battant la Côte d’Ivoire dans un match ultime à Abidjan. Renard connaît le football continental de sélection par cœur et est enfin récompensé avec un ticket à la Coupe du monde 2018.

En bonus, son niveau de « beaugossitude » est remarquable en plus de sa fameuse chemise blanche qu’il aime porter sur la ligne de touche. On espère qu’on va la voir en Russie.

maroc 03

20 ans d’absence et de frustration

20 ans, c’est trop long même pour une sélection qui ne s’appelle pas le Brésil, l’Allemagne ou l’Argentine. Si cette nouvelle génération dorée remet le Maroc sur la carte du football mondial, elle va aussi servir à se rappeler de la première génération de la sélection qui a notamment participé à France 98.

Si ce n’était pas d’un penalty suspect accordé à la Norvège qui lui donne la victoire face au Brésil, le Maroc d’Henri Michel allait passer au tour éliminatoire. Mustapha Hadji, joueur à l’époque, est adjoint à Hervé Renard et va s’assurer de passer le flambeau tout en permettant à cette nouvelle édition de vivre sa propre aventure.

maroc 04

Ils s’appellent les Lions de l’Atlas

Ils ne sont pas les seuls lions en Afrique ou dans cette Coupe du monde. Mais la référence de cet animal noble qui parcoure l’Atlas, massif montagneux en Afrique du Nord, ajoute une touche romantique à une sélection qui s’est qualifiée en Russie avec la force de caractère.

23 lions arrivent en Russie menés par un Renard.

Trop facile.

maroc 05

On voudrait voir une surprise dans le groupe B

On l’espère en tout cas. Se retrouvant dans un groupe très relevé avec l’Espagne, le Portugal et l’Iran, les experts se positionnent sur la doublette ibérique pour sortir du groupe. Si l’Iran accumule de l’expérience dans les différentes Coupes du monde, on se positionne avec une sélection africaine pour créer la surprise et prendre une des deux places.

Le 16 juin, le Maroc affrontera l’Iran pour son premier match et on sait déjà qu’il n’y a pas de place à l’erreur.

Allez, le Maroc!



Commentez cet article