Hydro-Québec sécurité sports travail hockey chantier construction

Présenté par :
Qu’elle soit reliée aux activités quotidiennes, aux loisirs ou aux chantiers, la sécurité sera toujours d’actualité. C’est particulièrement vrai dans le sport, où le corps peut être mis à rude épreuve et où le risque de blessures est non négligeable, tant chez les novices que les professionnels.

Bien sûr, les avancées technologiques jouent en notre faveur. Les études en la matière sont toujours plus poussées et la prévention préconisée aujourd’hui n’est en rien comparable à celle d’hier.

Prenez le hockey, par exemple.

Il n’y a pas si longtemps, Al Arbour sautait dans la mêlée avec ses lunettes sur le nez. Quant à Barclay Plager, il avait dû emprunter l’un des masques de son gardien après s’être fait casser le sien!

al arbour lunettes sécurité

Al Arbour et Bobby Hull, à une époque où les lunettes étaient moins rares que les casques sur la glace.

blues deux masques sécurité gardien Barclay Plager

Deux gardiens devant la cage des Blues? Non, l’un est le défenseur Barclay Plager, dont le nez est cassé.

Les hockeyeurs actifs ne sont pas « puckés » de la même façon qu’à l’époque de Terry Sawchuk et compagnie. Ça ne veut toutefois pas dire qu’ils sont épargnés.

Terry Sawchuk rondelles marques visage sécurité

Ce portrait de Terry Sawchuk a pour but d’illustrer les ravages d’une protection déficiente.

Malheureusement, les chutes malencontreuses et les coups (accidentels ou non) sont encore trop fréquents. Ils peuvent entraîner des fractures, des coupures ou autres lacérations. Ils peuvent également mener à des commotions cérébrales et leurs impardonnables dommages collatéraux.

Se retrouver sur la glace, des fois, c’est comme se retrouver sur un chantier de construction. Tout bouge autour de nous, on n’a pas toujours le temps de réfléchir avant d’agir, et la pression vient de partout.

Dans le sport comme sur les chantiers, il faut être attentif à ce qui se passe sur le terrain, garder la tête haute, prendre le temps de planifier son jeu et être visible au bon moment pour recevoir les bonnes passes.

De plus, ton équipe fait partie de ta gang. Faut être solidaire et veiller les uns sur les autres.

C’est fou, des fois, comment la réalité au travail se reflète également dans le sport.

La sécurité dans toutes les disciplines

Au Québec, on parle beaucoup de hockey et de football lorsqu’il est question de sécurité dans le sport, mais il ne faut pas oublier les autres disciplines. La course automobile, le cyclisme, l’athlétisme, le skateboard, la lutte, pour ne nommer que celles-là.

Sans oublier le soccer, une activité fort populaire auprès des jeunes dans la Belle Province.

Que ce soit au niveau amateur ou professionnel, les footballeurs comme Neymar ne sont pas à l’abri de souffrir le martyre dans le feu de l’action.

Ok, mauvais exemple.

Par ailleurs, même les entraîneurs doivent demeurer vigilants. On ne leur demandera jamais de porter un casque, malgré le danger imminent que présentent une rondelle ou un avion en papier.

Euh… Pardon?

Recrues et stagiaires, grands boss et vétérans, que votre bureau soit situé dans un édifice du centre-ville, sur un chantier de construction ou derrière le filet adverse comme La Merveille, pensez toujours à votre sécurité et à celle des autres.



Commentez cet article