L’an dernier, à peu près à ce temps-ci de l’année, j’ai pogné un pas pire coup de vieux quand j’ai réalisé que le WrestleMania XXX venait d’avoir lieu (XXX dans le sens de 30 en chiffres romains; pas dans le sens de WrestleMania Érotique).

Bon, je ne me tiens plus au courant de la lutte professionnelle depuis mon adolescence, mais le fait demeure que je possède un t-shirt du 1er WrestleMania, et que je l’ai BEAUCOUP porté dans mon existence. Et là, soudainement, je réalisais que trois décennies s’étaient écoulées…

Trois décennies durant lesquelles le merveilleux monde de la lutte a énormément évolué, et pas nécessairement pour le mieux, à mon avis. C’est rare que je dis ça, mais «c’était mieux dans mon temps». Et je suis certain que mon père pourrait dire la même chose.

L’avènement de la franchise WrestleMania au milieu des années 80 marque toutefois un point tournant dans le boom de popularité que connaît alors la lutte professionnelle. Elle permet à la WWF (devenue la WWE depuis) de s’imposer comme l’association la plus prestigieuse en Amérique du Nord. La première édition, celle qui n’a pas de chiffre romain pour la nommer parce qu’on ne pouvait savoir à ce moment-là qu’il y en aurait une deuxième, s’est déroulée au Madison Square Garden de New York le 31 mars 1985 devant 19 121 fans.


En voici les faits saillants:  

Bien que l’événement fut assurément un succès, il fallu attendre à la troisième édition, celle du 29 mars 1987, avant de le voir entrer dans la légende. Ce jour-là, pas moins de 93 173 personnes se sont déplacées au Silverdome de Pontiac, au Michigan (domicile des Lions de Detroit de la NFL) pour assister au plus grand événement dans l’histoire de la lutte, et par le fait même, battre un record mondial d’assistance pour un événement sportif intérieur.

Wrestlemania III

 

Le point culminant de la soirée fut sans aucun doute le combat entre Hulk Hogan et Andre The Giant (que je préfère appeler le Géant Ferré), un combat qui a culminé lorsque Hogan a bodyslammé le géant de 500 livres, ce que tous pensaient impossible.

Par la suite, la lutte a graduellement a perdu de mon intérêt, surtout à partir de ce moment l’année suivante, pas dans un WrestleMania, où quelque chose s’est brisé en mon for intérieur…

L’épaule de Hulk ne touchait clairement pas le sol. Il n’y avait pas de justice en ce bas monde. Les humains étaient laids.

Dimanche prochain, lors du WrestleMania 31, Brock Lesnar et Roman Reigns s’affronteront dans un match où le titre de champion poids lourd de la WWE sera en jeu. Je ne les connais pas et je ne regarderai pas ce combat. Je suis vieux et aigri.

Mon t-shirt, pour ceux que ça intéresse, m’a été donné par mon oncle. À l’époque, il travaillait pour Hostess, la compagnie de croustilles, qui était alors commanditaire de l’événement. C’est assez clair sur la photo dudit gaminet d’ailleurs.

Depuis ce moment, il fait partie de ma prestigieuse collection.

PS1: La lutte, c’est un vrai sport pis c’est pas arrangé, OK là?

PS2: Moi, dans mon beau t-shirt…

Guindon dans son beau chandail

Guindon dans son beau chandail



Commentez cet article