Dans quelques heures, vendredi soir et samedi après-midi plus précisément, nous serons au moins 100 000 personnes à nous rendre au Stade Olympique pour voir jouer les Expos.

Puisque la plupart d’entre nous ont acquis leurs billets il y a plusieurs mois, ce sera en quelque sorte la fin d’une attente interminable, le point culminant de notre printemps, l’aboutissement d’un rêve. Enfin, nous pourrons assister aux prouesses de Nos Amours en savourant un bon roteux.

Pour me mettre dans l’ambiance, dès vendredi matin, je me propose de faire jouer la chanson-thème de la saison inaugurale des Expos en rotation répétitive, et ce, pour toute la journée. Interprétée par Marc Gélinas (un spécialiste des chansons-thèmes), cette fameuse pièce s’intitule «Les Expos sont là».

Voici. Ça commence à 2 min 56.

Vous pouvez donc être sûrs, comme le mentionne la chanson, que pour aller voir les Expos, je vais me faire beau et que je vais mettre mon joli chapeau.

***

Puisque il est question de chapeaux et des Expos, j’aimerais profiter de cette tribune pour lever le mien à un des personnages les plus importants de l’histoire du club: Jacques Doucet.

Pour ceux qui viennent de se joindre à nous, non, Jacques Doucet n’était pas un joueur des Expos. Pendant 33 vénérables années, de 1972 à 2004, il a plutôt décrit les matchs des Expos à la radio.

Toute personne qui s’est le moindrement intéressée aux Expos peut instantanément reconnaître la voix de Jacques Doucet. Et toute personne qui suivait les Expos a au moins un souvenir relié à la radio-diffusion de leurs parties, et par extension, de Jacques Doucet.

Dans mon cas, c’est la trame sonore des parties de cartes que je jouais avec mon grand-père Roger et ma grand-mère Georgette dans leur roulotte au camping. Pendant que ma grand-mère gossait avec l’antenne parce que la radio grichait, mon grand-père m’apprenait à tricher.

Quand je pense au départ des Expos, je me dis que c’est à Jacques que ça a dû le plus briser le coeur. Son message d’adieu lors du dernier match des Expos le 30 septembre 2004 est assez éloquent:

Depuis quelques années, des voix s’élèvent pour réclamer son intronisation au Temple de la Renommée du Baseball  à Cooperstown, État de New York. Je tiens à ajouter la mienne au brouhaha:  

JE VEUX ET J’EXIGE L’INTRONISATION DE JACQUES DOUCET AU TEMPLE DE LA RENOMMÉE DU BASEBALL!

(Et n’oubliez pas d’introniser Tim Raines par le fait même!)

Chapeau Jacques Doucet!

En passant, mon joli chapeau a été trouvé l’été dernier dans un bazar à St-Zénon. Il était en vente pour la modique somme de 25 cennes.

Depuis ce moment, il fait partie de ma prestigieuse collection.

PS1: Lecture suggéré: Il était une fois les Expos, tome I et II, par Jacques Doucet (évidemment) et Marc Robitaille.

PS2: moi joliment enchapeauté.

Guindon et son chapeau

Guindon et son joli chapeau


PS3: On se voit au stade vendredi! Go Expos Go!



Commentez cet article