La LNH a connu Harry Dick (régulièrement une recherche populaire sur hockeydb.com) et la LCF a eu Pat Woodcock, mais l’Australian Football League (AFL) ne donne pas sa place avec Tommy Cockram et Tyson Goldsack.

Plusieurs autres joueurs aux noms particuliers ont évolué dans le football australien, dont quelques-uns qui font sourire les gens immatures (ce qui n’est pas une mauvaise chose). Dès les premières années du sport, un certain Wally O’Cock foulait les terrains et Willie Dick a déjà porté les couleurs d’Essendon.

Parmi les joueurs actifs, un des coéquipiers de Goldsack chez Collingwood s’appelle Steele Sidebottom. Le joueur de Hawthorn Jarryd Roughead pourrait aussi se retrouver dans quelques catégories de noms inappropriés.

Noms prédisposés

Il y a aussi des joueurs avec des noms qui semblent beaucoup plus appropriés, comme l’excellent Adam Goodes (prononcé Goods). Patrick Dangerfield est un danger sur le terrain. Eugene Warrior était probablement un vrai guerrier, tandis que Ernie Coward ne devait pas être le joueur le plus en demande.

Le football australien a aussi connu plusieurs joueurs qui ont dû donner des mots de tête (des mots de langue?) aux commentateurs. En plus de joueurs d’origines étrangères, plusieurs joueurs d’origines aborigènes ont des noms d’une longueur ou d’une complexité impressionnante. On pense ici à Kade Kolodjashnij, Tendai Mzungu, Zephaniah Skinner, Zeno Tzatzaris ou encore Robert DiPierdomenico.

Par contre, le comble ultime du football australien est que l’arbitre du premier match de l’histoire de la Victorian Football League (l’ancêtre de l’AFL) s’appelait Ivor Crapp.

Un nom que beaucoup de partisans aimeraient probablement appliquer aux arbitres de nos jours…



Commentez cet article