dominik hasek séance photo gazon

S’il y a une question qui déchire les amateurs de hockey, c’est bien celle-ci : qui est le meilleur gardien de but de l’histoire de la LNH? Si Patrick Roy et Martin Brodeur ont assurément leur place dans le débat, certains ajouteront également le nom de Dominik Hasek.

Ça se défend.

Réputé pour son style atypique, l’ancien cerbère des Sabres a multiplié les arrêts spectaculaires du début à la fin de sa carrière. Lorsqu’on le croyait battu, étendu sur le dos, il pouvait sortir une jambière de son chapeau ou, comme par magie, faire disparaître le disque dans sa mitaine.

Le Dominator a marqué son époque. Mais peut-on le considérer comme le plus légendaire de tous les temps?

Quelqu’un vient peut-être de m’en convaincre.

Iconique Hasek

Les photographies que vous allez voir ont été partagées sur Twitter par Catherine Silverman.

En faisant référence à la discussion abordée précédemment concernant Roy vs Brodeur vs Hasek, cette dernière avait un argument de taille en faveur du Tchèque.

« (…) un seul de ces gardiens est assez légendaire pour faire une telle séance photo, donc je pense que nous savons tous qui est le vrai G.O.A.T ».

Comment voulez-vous la contredire?

Si une image est censée valoir mille mots, celles-ci me laissent bouche bée. Pour ceux qui ne l’avaient pas reconnu, l’autre gars, c’est Petr Cech (un ancien porte-couleurs de Chelsea et d’Arsenal en Premier League).

Le décor apaisant, les articles de sport judicieusement choisis, l’inexplicable complicité entre les deux gardiens de but … Tout est parfait.

Même le placement du melon d’eau n’a pas été laissé au hasard.

Et ce n’est pas tout. Il y en a d’autres (source : Josef Ptáček BLESK/iSport.cz).

Dominik Hasek Petr Cech 01

Dominik Hasek Petr Cech

Dominik Hasek Petr Cech

Dominik Hasek Petr Cech

Dominik Hasek Petr Cech

En fait, une seule chose me chicote : la distanciation de deux mètres n’est pas respectée. Les p’tits verrats.

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

***

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article