Si vous ne connaissez pas Donald Trump, commencez par faire une recherche Google Images de son nom – sa face est une source inépuisable de rires (et de cauchemars). The Donald est dans l’actualité depuis quelque temps parce qu’il est candidat à l’investiture républicaine pour les élections américaines – et qu’il mène dans les sondages. On a aussi découvert que c’était un personnage xénophobe, hypocrite, sexiste, et méprisable à plus d’un titre.

Mais comme à Balle courbe, on préfère rire de ce que les gens prennent au sérieux – quoique c’est assez difficile de prendre The Donald au sérieux – et qu’on parle de sport, voici un top 4 des meilleurs-pires incidents de Trump en lien avec le sport.

1 – Il a pas mal détruit à lui tout seul la USFL

Vous êtes probablement trop jeunes pour vous rappeler de la United States Football League, qui a existé de 1983 à 1985. Le principe était simple : prendre des joueurs de calibre « retailles de la NFL » et disputer des saisons au printemps et en été, alors que le football, tant dans les rangs collégiaux que professionnels, est en pause. L’idée aurait pu fonctionner, mais ceci est arrivé :

1

Un visionnaire : il faisait des duckfaces bien avant l’arrivée d’Instagram

Trump, alors propriétaire des Generals du New Jersey, a convaincu les autres propriétaires de déplacer l’horaire de la saison à l’automne, de manière à faire directement compétition à la NFL et espérer une fusion des deux ligues, donc un rachat de certaines des équipes, donc un retour sur l’investissement pour les équipes rachetées. C’était, pour le dire de manière inélégante, « un maudit plan de marde ». La deuxième stratégie de Trump a été de convaincre les dirigeants de la USFL d’intenter une poursuite anti-monopole contre la NFL en réclamant un montant de 567 millions de dollars. Ce deuxième plan (de marde) est devenu un EPIC FAIL quand la USFL a obtenu gain de cause, mais que le juge a statué que la NFL devrait verser un montant symbolique d’UN DOLLAR à la USFL.

Oups!

Oups!

Regardez l’excellent documentaire Small Potatoes : Who Killed the USFL si vous voulez en apprendre plus sur le sujet.

2- Il a transformé un fermier écossais en héros national

Trump aime construire des terrains de golf un peu partout. Mais ça ne fait pas toujours l’affaire des résidents du coin. Par exemple, lorsque Trump a décidé de construire « le plusse meilleur resort de golf de l’histoire de l’univers » à Aberdeenshire, en Écosse, il a essayé d’acheter la ferme de Michael Forbes pour la détruire, parce que de l’avis de Trump, ça faisait un peu sale.

en fait, il avait regardé dans un miroir avant de passer son commentaire.

en fait, il avait regardé dans un miroir avant de passer son commentaire.

Forbes, qui était bien chez lui, et a répondu à Trump « tu peux prendre ton argent et te le fourrer dans le cul » (citation exacte!), ce qui en a fait un héros national, parce que les Écossais sont excellents.

Et en plus, Michael Forbes, lui, assume sa calvitie

Et en plus, Michael Forbes, lui, assume sa calvitie

En 2012, Forbes a remporté le prix Glenfiddich de l’écossais de l’année, dont le gagnant est déterminé par un vote du public. Trump a fait un pipi nerveux sur Twitter, et ce faisant, a réussi l’exploit de se faire ENCORE PLUS DÉTESTER en Écosse.

3 – Trump est à sa place sur un ring de lutte

À Balle courbe, on aime ça, la lutte professionnelle, probablement parce que c’est pas sérieux. Et comme Trump n’a jamais entendu parler de quelque chose qui s’appelle « le second niveau », il se prend très au sérieux, mais a tellement participé souvent à des galas de lutte qu’il fait partie du temple de la renommée de la WWE

sa récompense : un montage photoshop cheap!

sa récompense : un montage photoshop cheap!

Je ne peux pas vous résumer toutes les péripéties de Trump dans la WWE, notamment parce que les histoires de luttes sont aussi compliquées à suivre que les émissions écrites par Fabienne Larouche, pour des raisons évidentes. Mais on peut au moins vous inviter à regarder ceci :

 

4 – Trump et la NFL

The Donald a évoqué à plusieurs reprises l’idée de se porter acquéreur des Bills de Buffalo. La NFL ne l’a pas laissé faire, et c’est une bonne chose, parce que Trump a prouvé de manière éloquente qu’il ne comprend rien au football.

Vous vous souvenez sans doute du dernier jeu du Superbowl 49 qui a donné la victoire aux Patriots. On peut débattre longtemps pour déterminer à qui revient la faute de cette décision douteuse, et plusieurs hypothèses sont valables… sauf celle offerte par Trump :

Blâmer le président des États-Unis pour un choix de jeu au football. Ça ne s’invente pas!

Mais à mon avis, le meilleur fait saillant « sportif » de Trump a eu lieu lors d’un match de la NFL du lundi soir, où, pendant quelques secondes magiques, ses… cheveux? Sa moumoute? En tout cas, le monstre qui vit sur sa tête a volé la vedette à ce qui se passait sur le terrain :



Commentez cet article