Edwin Diaz avec les Mets

Dans le temps, l’immortel Mariano Rivera annonçait sa venue sur la butte avec Enter Sandman de Metallica. Une façon très efficace d’intimider les frappeurs avant même d’envoyer un premier lancer.

Tous les lanceurs le font dans la MLB, ou presque, mais ça passe un peu dans le vide. Sauf quand les performances suivent la musique et que la foule embarque.

C’est le cas d’Edwin Diaz avec les Mets.

Les trompettes d’Edwin Diaz

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Balle Courbe (@ballecourbe)

Acquis lors d’une transaction avec les Mariners en 2019, le releveur Edwin Diaz débarquait chez les Mets avec une grosse réputation après une campagne de 57 victoires sauvegardées en 2018. Il n’a jamais retrouvé cette cadence, mais on peut aussi attribuer ses insuccès aux performances chancelantes des Mets.

Sauf cette saison où les choses vont bien pour les Mets. Bon premiers dans l’Est devant les Braves, New York regarde droit devant en prévision des séries et Diaz est 3e chez les lanceurs pour les sauvetages cette saison avec 26.

Alors, quand Narco de Blasterjaxx and Timmy Trumpet résonne dans les hauts-parleurs du Citi Field, disons que la foule s’enflamme très rapidement.

C’est tout un revirement de situation pour Diaz alors que les partisans de New York voulaient s’en débarasser la saison dernière. Là, on parle de lui dans la conversation pour le Cy Young.

Et que dire de sa spectaculaire entrée avec les trompettes.



Commentez cet article