Au Québec, les sports universitaires sont assez peu populaires, si on exclut les fans du Rouge et Or qui doivent bien trouver quelque chose à faire en attendant le retour des Nordiques.

«Let's go Rouge et Or! En passant, le BUT D'ALAIN CÔTÉ ÉTAT BON!» - impactcampus.qc.ca

«Let’s go Rouge et Or! En passant, le BUT D’ALAIN CÔTÉ ÉTAT BON!» – impactcampus.qc.ca

C’est pas mal l’inverse aux États-Unis. Les sports collégiaux sont apparus en 1852 lors d’une compétition d’aviron entre des représentants de Harvard et de Yale; aucun témoignage de l’événement ne nous est parvenu, sans doute parce qu’il y a pas un chat qui s’est déplacé pour aller regarder une course de bateaux tellement c’est plate.

De ces modestes débuts, le sport universitaire américain est devenu une industrie monstrueuse, qui amasse des milliards de dollars annuellement. Les écoles se servent du succès de leurs équipes comme outil de marketing, parce qu’à bien y penser, si, en prenant la décision d’aller dans une université, t’as aussi la possibilité de choisir ton équipe, tu t’arranges pour ne pas t’inscrire à une place qui te propose l’équivalent des Panthers de la Floride.

Une équipe qui compte presque autant de fans que de joueurs - panthers.nfl.com

Une équipe qui compte presque autant de fans que de joueurs – panthers.nhl.com

De manière générale, les entraineurs des équipes de football et de basketball sont les employés du gouvernement les mieux payés dans presque tous les États. La démesure existe aussi chez les fans : après la victoire de son équipe contre les Tigers d’Auburn, un supporteur des Crimson Tide de l’Alabama a décidé que la meilleure manière de célébrer était d’empoisonner un arbre âgé de 130 ans sur le campus d’Auburn.

C’est un peu comme si l’été dernier, les joueurs de l’équipe de soccer allemande, après avoir démoli le Brésil 7 à 1 en demi-finale de la Coupe du monde, avaient fêté ça en allant donner des bines à Pelé.

Maradona est meilleur qui toi! - fifa.com

Pis Maradona est meilleur que toi! – fifa.com

Dans moins d’un mois aura lieu le coup d’envoi de l’événement le plus important du calendrier sportif universitaire américain : le tournoi de basketball collégial, aussi connu sous le nom de March Madness. Pendant trois semaines, 68 équipes vont s’affronter, et il y a tellement d’employés qui vont suivre les matchs au travail plutôt que de faire leur boulot que ça va causer une perte de productivité estimée à 1,2 milliards de dollars (d’après un calcul un peu exagéré).

Pour vous donner une idée, c’est comme si Kim Kardashian révélait une photo de ses foufounes au milieu de la bande-annonce du nouveau Star Wars et que le vidéo durait 90 minutes, et qu’il jouait toute la journée à la télévision, mais en plus le fun parce que c’est du sport.

La prochaine fois, je vous parle des choses, équipes et joueurs à surveiller lors du March Madness, qui débute le 17 mars prochain.



Commentez cet article