L'entraîneur Jean-Philippe Boudreau

Parents de jeunes joueurs impliqués dans le sport amateur, vous le savez, parfois les esprits s’échauffent durant les matchs. Ce n’est pas toujours beau à voir dans les gradins quand des parents trop intenses insultent les joueurs adverses, ou pire, leurs propres joueurs quand les choses ne vont pas comme ils l’espèrent.

C’est pourquoi de plus en plus d’arénas placent des avertissements sur les murs et un rappel qu’il ne s’agit que d’un jeu et le but premier du sport amateur, surtout chez les jeunes, est l’apprentissage.

Des panneaux comme celui-ci devraient d’ailleurs être installés partout, à notre avis.

Pourquoi? Parce que plusieurs l’oublient quand vient le temps de passer un message aux jeunes. C’est encore pire quand la personne qui s’énerve s’adonne à être derrière le banc des joueurs. C’est le cas lors de cette triste démonstration d’un entraîneur qui perd son calme quand un joueur revient au banc lors d’un match chez les novices.

L’entraîneur en question, Jean-Philippe Boudreau, s’impatiente visiblement contre son fils lors de son retour au banc. On ne sait pas ce qu’il a dit en raison du bruit ambiant, mais des témoins de la scène confirment qu’il ne s’agissait pas de mots tendres à l’endroit du jeune garçon et, de toute façon, la gestuelle de l’entraîneur laisse peu de place à l’interprétation.

Sans surprise, la vidéo publiée par une mère dans les estrades a fait fortement réagir sur le web et Boudreau s’est tourné vers sa page Facebook pour présenter ses excuses.

Nous ne connaissons pas les circonstances, mais on sait que ce n’est pas le genre de pédagogie que l’on souhaite voir dans un contexte ou de nombreux jeunes sont témoins de l’approche. Ce n’est malheureusement pas un cas isolé et on espère que la diffusion de ces images inciteront les gens à ne pas regarder dans l’autre direction quand ils sont témoins d’abus de la part de parents, qu’ils soient physiques ou verbaux. On pourrait penser que c’est banal, mais ce ne l’est jamais malgré les excuses de la part du principal intéressé.

Soyez vigilants et, surtout, n’oubliez pas de garder votre calme. Si c’est ça l’exemple que l’on enseigne aux jeunes, éventuellement, des événements du genre ne surviendront plus parce qu’il n’y aura pas d’antécédents.

C’est un pensez-y-bien.

via Stella Peastitude sur Facebook

MISE À JOUR

Le président de Hockey Québec, Paul Ménard, a mentionné lundi matin lors de l’émission Salut Bonjour du réseau TVA que Boudreau «va être retiré de l’équipe, le temps de faire le point sur cet incident».



Commentez cet article