mays

Le 29 septembre 1954, c’est le début de la Série mondiale qui oppose les Indians de Cleveland aux Giants de New York.

Le voltigeur de champ centre Willie Mays est là pour faire sa job, soit frapper des coups sûrs et attraper des balles. Après une saison manquée pour faire son service militaire, il est de retour au jeu et a une année de feu.

En huitième manche, alors que le match est à égalité 2-2, Vic Wertz, des Indians, frappe une balle très profondément au champ centre. Le genre de balle qui, dans certains stades des ligues majeures, aurait produit un coup de circuit.

Avec deux joueurs sur les buts, il semble bien que les Indians vont prendre l’avance 5-2.

Mais Willie Mays, lui, sort ses superpouvoirs des grands soirs, attrape la balle par-derrière, dos au marbre, tout au fond du champ centre.

Résultat : aucun joueur des Indians ne réussit à se rendre au marbre, en raison du surprenant relais de Mays.

Les Giants gagneront cette partie, puis les trois autres. Et donc balayeront la Série mondiale.

Willie Mays sera nommé joueur par excellence de la Ligue nationale.

Grosse journée, pareil.



Commentez cet article