bonds

Barry Bonds en a cogné des longues balles au cours de sa carrière. Le controversé frappeur de puissance était suivi de près par les amateurs en 2004, alors qu’il menaçait le record de circuits de l’un des plus grands du baseball majeur : Willie Mays.

Les chasseurs de balles étaient nombreux à plonger dans le McCovey Cove, une portion de la baie de San Francisco, pour tenter de ramener un souvenir de Bonds à la maison.

Le 13 avril 2004, devant ses partisans au SBC Park (rebaptisé AT & T Park), celui qui possédait l’un des plus beaux élans du baseball n’a pas déçu. Il a littéralement fait un splash en propulsant l’offrande de Ben Ford par-dessus la clôture, dans la baie, faisant le bonheur d’un kayakiste bien placé et signant le 661e circuit de sa carrière.

Ce fut un circuit historique puisqu’il se hissa au 3e rang de la MLB et passa devant son mentor et parrain Willie Mays. Bonds a ensuite poursuivi son ascension. En 2007, il a frappé un circuit mémorable, son 756e, lui permettant de passer au 1er rang de l’histoire, devant Hank Aaron.

Bonds a pris sa retraite en 2007. Il est toujours installé confortablement au 1er rang des majeures au chapitre des circuits, avec 762.

Des doutes ont toujours subsisté à son endroit à savoir s’il avait déjà fait usage de stéroïdes ou non, mais il n’a jamais été prouvé hors de tout doute que Bonds avait effectivement triché.



Commentez cet article