Bruce Lee

Bruce Lee était le plus grand de sa discipline. Et il le restera pour toujours.

Ce mythique personnage a vu le jour à San Francisco le 27 novembre 1940. Il aurait donc célébré son 79e anniversaire de naissance aujourd’hui si un œdème cérébral causé par une réaction allergique à un médicament n’avait pas eu raison de lui en 1973à l’âge de 32 ans.

C’est d’ailleurs sans doute la seule «bataille» qu’il ait perdue.

Bruce n’était pas qu’un expert en arts mariaux ou un acteur. C’était un artiste. J’exagère à peine en disant que chacun de ses gestes suscitait une émotion.

À la fin des années 60, il a créé son propre art martial qu’il a baptisé jeet kune do («voie du poing qui intercepte»).

Plusieurs gardent le souvenir d’un grand philosophe. Certaines de ses pensées resteront gravées dans notre mémoire à jamais.

Dans cet extrait, ses mots en disent aussi long que son regard perçant et l’intonation de sa voix…

Traduction libre: «Videz votre esprit, soyez sans forme, sans silhouette… comme de l’eau. Vous versez de l’eau dans une tasse, elle devient la tasse. Vous versez de l’eau dans une bouteille, elle devient la bouteille. Vous versez de l’eau dans une théière, elle devient la théière. L’eau peut s’écouler ou se fracasser. Soyez comme l’eau, mon ami.»

Je vous laisse avec cet habile montage tiré du film La Fureur du dragon, où Bruce Lee rencontre Bruce Lee… entre autres.

À partir de la quatrième minute, la fin nous réserve des surprises. C’est un super hommage.

***

Je vous invite à me suivre sur Twitter

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article