ripken

Le 6 septembre 1995, Cal Ripken Jr va jouer un match de baseball avec l’équipe dont il fait partie depuis son année recrue, les Orioles de Baltimore. Et son nom figure à l’alignement pour la 2131e fois d’affilée.

L’arrêt-court et joueur de troisième but bat ainsi le record de parties consécutives de Lou Gehrig, 2130 matchs, qui tenait depuis 56 ans. Bill Clinton était d’ailleurs sur place pour le féliciter. Les spectateurs lui offriront une ovation de 22 minutes.

Il s’agit d’ailleurs toujours de l’un des matchs de baseball les plus regardés de l’histoire, à la télévision.

Cal «Iron Man» Ripken Jr.

« L’homme de fer du baseball », tel qu’on le surnommera, ne s’arrêtera pas là : en tout, ce sont 2632 parties consécutives qu’il disputera en 17 ans, sans bobo, sans chichi. Un bon travailleur, tsé, fiable pis toute.

En 20 ans de carrière, Cal Ripken Jr sera sélectionné sur l’équipe d’étoiles 19 fois. Gagnant du titre de recrue de l’année en 1982, il sera choisi joueur par excellence dès l’année suivante, un doublé qui ne sera pas répété jusqu’en 2006.

Si on continue de parler de résistance, notons aussi que Ripken était au troisième but pour les Red Wings de Rochester en 1981, lors du plus long match de baseball de l’histoire. Son équipe avait toutefois perdu après 33 manches contre les Red Sox de Pawtucket.



Commentez cet article