dodgers

Au Québec, on sait comme ça peut faire mal quand ton équipe de sport professionnel préférée fait ses boîtes et te quitte, te laissant seul et confus.

Imaginez donc à quel point les New-Yorkais étaient dégoûtés le 28 mai 1957, quand ils apprenaient que pas une, mais bien deux de leurs équipes de baseball des ligues majeures pourraient prendre l’avion pour la côte Ouest, pour toujours.

De New York à la Californie

Ce jour-là, les dirigeants de la Ligue nationale avaient voté de façon unanime pour le déménagement des Dodgers de Brooklyn vers Los Angeles et des Giants de New York vers San Francisco.

Plusieurs conditions étaient attachées à leur déménagement. Entre autres, les deux équipes devaient bouger et elles devaient annoncer leur plan avant le 1er octobre de cette année-là.

Dans le cas des Dodgers, la formation allait bien, ayant été finaliste de la Série mondiale cinq fois au cours des huit années précédentes, et une fois grande gagnante. Les gradins du Ebbets Field étaient souvent pleins et la rivalité avec les Yankees était à son meilleur, mais le propriétaire s’était fait amadouer par Los Angeles, qui promettait de lui construire un formidable nouveau stade.

Chez les Giants, les dernières années avaient été en dents de scie et les spectateurs n’étaient pas au rendez-vous.

Les deux équipes amorceront l’année suivante en Californie, les joueurs y gagnant certainement un meilleur bronzage – et une Série mondiale un an plus tard pour les Dodgers.



Commentez cet article