lucas

Au début des années 2000, un boxeur québécois faisait les manchettes un peu partout et attirait l’attention en raison de son style combatif : il s’appelait Éric Lucas.

En 2001, Lucas était devenu champion du monde WBC chez les super-moyens en l’emportant aux dépens de Glenn Catley. Le 5 avril 2003, après avoir défendu sa ceinture avec succès à trois reprises, Lucas entrait dans l’arène pour y affronter l’aspirant numéro 1 Markus Beyer en Allemagne. Même si le combat a eu lieu loin du Québec, les amateurs de boxe de la Belle Province avaient tous les yeux rivés sur une télévision quelque part dans un bar sportif ou à la maison et les cotes d’écoute ont été impressionnantes.

Les deux pugilistes ont livré un combat de 12 rounds dans lequel Lucas a été dominant presque tout le long, mais les juges l’ont vu autrement. Ils ont rendu une décision partagée controversée, favorisant Beyer. En colère et criant toujours au vol, les amateurs de boxe du Québec l’ont toujours sur le cœur.

Même s’il a tout fait pour obtenir un combat revanche, Lucas n’a jamais eu l’occasion de recroiser le fer avec Beyer, mais grâce à l’ensemble de sa carrière, il a laissé tout un héritage aux jeunes boxeurs québécois.



Commentez cet article